Faire chanter la langue : approches de la défiguration dans l'oeuvre de Pierre Guyotat

Gagnon, Katerine (2014). « Faire chanter la langue : approches de la défiguration dans l'oeuvre de Pierre Guyotat » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

Cette thèse est consacrée à l'œuvre de l'écrivain français Pierre Guyotat, commencée à la fin des années soixante et toujours en cours. Elle examine essentiellement l'important paratexte non fictionnel qui la constitue et, ultimement, les fictions elles-mêmes, dans le but de caractériser l'écriture que Pierre Guyotat y révèle : une écriture plastique, polymorphe, défigurée, où le français est devenu méconnaissable. La mutation décisive opérée dans les œuvres intitulées Bond en avant (1973) et Prostitution (1975) constitue le point d'ancrage et de pivot de cette traversée de l'œuvre guyotienne. Il s'agit de définir les enjeux pulsionnels et esthétiques qui ont informé ce passage à l'écriture défigurée, c'est-à-dire à une forme limite d'illisibilité. L'hypothèse au fondement de cette thèse est que l'étude détaillée et rigoureuse de cette mutation, de ces moments et de ses figures, permet une meilleure compréhension de l'ensemble de l'œuvre de Pierre Guyotat. La notion de « défiguration », empruntée à Jean-François Lyotard et Evelyne Grossman, est élaborée dans le premier chapitre. Le rapport à la loi et à la censure fait l'objet d'une première approche de l'illisibilité et de la négativité. Le deuxième chapitre explicite l'intrication entre la « vie » et l'« œuvre » qui sous-tend le travail créateur, mettant en valeur l'importance de la pulsion de mort. Dans le troisième chapitre, le rapport de l'écrivain à sa langue maternelle, à son histoire et à sa diversité est étudié afin de révéler le rêve d'une langue originaire qui impulse l'ensemble de sa démarche. Le chapitre suivant porte sur ce qui tint lieu de première manifestation de ce rêve dans le parcours de Pierre Guyotat, à savoir cette pratique d'écriture masturbatoire découverte à l'adolescence, mais tenue longtemps secrète. La seconde manifestation de ce rêve fait l'objet du cinquième chapitre : il est alors question des projets de scénographie élaborés pour le spectacle de Bond en avant (1973). Le sixième et dernier chapitre est quant à lui l'occasion d'une synthèse, grâce à une lecture figurale d'Éden, Éden, Éden (1971), de Progénitures (2000) et de Prostitution (1975). La « défiguration », cette notion au cœur de la réflexion critique, est élaborée à la croisée des études littéraires et de la psychanalyse. Elle est d'une double nature : poïétique, elle concerne la fabrique de l'écriture et le statut du sujet créateur; poétique, elle rend compte d'un devenir de l'œuvre, de sa logique essentielle et de ses formes. Au cours de cette thèse, des outils et réflexions issus de la philosophie du langage, des études théâtrales, de la sémiologie, de la linguistique et de la rhétorique sont mis à profit pour définir ses éléments constitutifs. La combinaison des approches permet, d'une part, de revaloriser le corpus paratextuel, qui dans sa richesse et sa complexité, rend compte de la cohérence du travail de Pierre Guyotat, mais aussi de son évolution et de certaines crises poétiques décisives. D'autre part, elle établit les bases d'un « savoir- lire » qui sache rendre compte de la positivité comme de la négativité en jeu dans les fictions de Pierre Guyotat, où c'est tout à la fois la fin et le renouvellement de la représentation qui est recherché. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pierre Guyotat, Prostitution, illisibilité, défiguration, originaire, pulsion de mort, figure, figuration, figural.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Cliche, Anne Élaine
Mots-clés ou Sujets: Guyotat Pierre 1940-, Langage, Paratexte, Pulsion de mort, Théâtre postdramatique
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 août 2014 20:19
Dernière modification: 19 mai 2015 18:57
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6080

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...