L'actualisation du patrimoine par la médiation de l'architecture contemporaine

Georgescu Paquin, Alexandra (2013). « L'actualisation du patrimoine par la médiation de l'architecture contemporaine » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (32MB)

Résumé

Dans la rencontre entre l'architecture contemporaine et le patrimoine bâti, la thèse propose de s'affranchir de la polarité conservation-création en analysant l'actualisation patrimoniale en tant que phénomène culturel à l'œuvre. La cohabitation entre le nouveau et l'ancien en architecture, si elle se pratique depuis plus de deux mille ans, est devenue un enjeu au XXe siècle. L'explosion des formes en architecture contemporaine, parallèlement à la montée d'une prédominance de la signature de l'architecte, semble difficilement réconciliable avec l'extension de la notion de patrimoine, extension autant sémantique que géographique et spatiale. Or, que ce soit pour des raisons économiques et environnementales, fonctionnelles ou patrimoniales, les insertions d'éléments d'architecture contemporaine sur des bâtiments patrimoniaux transforment désormais le patrimoine d'objet-relique en un projet dynamique, constituant un genre architectural particulier et indépendant. L'actualisation est une façon de réinterpréter le patrimoine en lui donnant un sens actuel grâce à une action (en l'occurrence, un ajout architectural dans un style contemporain), ce qui modifie les représentations du lieu tout en lui ajoutant une couche de significations. Ce processus communicationnel se pose ainsi comme une réponse à l'obsolescence patrimoniale ; en transformant les représentations d'un lieu par un langage contemporain et en s'immisçant dans son processus de patrimonialisation. L'hybridité architecturale qui en résulte favorise un espace de médiation à la fois physique (par les formes) et symbolique (par le patrimoine et les représentations). À travers trois cas espagnols récents, l'actualisation est observée dans trois types de manifestations : la « ponctuation » à l'œuvre dans l'accès au CaixaForum de Barcelone (Arata Isozaki), la « prolongation » du musée national Centre d'art Reina Sofía à Madrid (Jean Nouvel) et, finalement, la « révélation » du musée du Théâtre romain de Carthagène (Rafael Moneo). ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : actualisation, patrimoine, patrimonialisation, architecture contemporaine, médiation, Espagne

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Noppen, Luc
Mots-clés ou Sujets: CaixaForum (Barcelone), Museo del teatro romano (Carthagène Espagne), Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (Madrid), 21e siècle, Architecture, Médiation culturelle, Patrimoine architectural, Patrimonialisation, Espagne, Actualisation patrimoniale
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et pédagogie
Faculté des sciences de l'éducation > Département d'éducation et formation spécialisées
Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 juin 2014 17:23
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:28
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/5986

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...