Écrire pour jeunes publics, de la responsabilité de dire le monde à la liberté partagée de voir le monde

Lebeau, Suzanne (2018). « Écrire pour jeunes publics, de la responsabilité de dire le monde à la liberté partagée de voir le monde » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (45MB)

Résumé

Le théâtre pour enfants au Québec et dans le monde a connu, depuis 1960, une formidable explosion. De sporadique et accessoire dans les compagnies dites pour adultes, la pratique est devenue régulière, a créé ses institutions, un répertoire, des réseaux de diffusion et des habitudes dans le milieu scolaire et dans la société. Le théâtre pour enfants existe. Par contre, les questions qui se sont posées dans les années 1960 sont toujours actuelles. Qu'est-ce qu'on peut dire aux enfants? Qu'est-ce qu'on ne peut pas leur dire? Quel pouvoir réel les intermédiaires entre enfants et artistes exercent-ils sur la création? Quelles relations l'art peut-il établir avec des enfants? Cette recherche-création tente de donner une réponse à une question qui a traversé mon écriture depuis la première rencontre avec les publics d'enfants et qui est toujours aussi actuelle : quelles seraient les conditions d'une véritable rencontre de deux intimités' dans un contexte de double autorité, où l'auteur est un adulte et le spectateur un enfant? Je le ferai en analysant les moments déterminants du parcours d'auteure et des oeuvres qui m'ont amenée, après 40 années, à l'écriture du texte Trois petites soeurs, création qui sous-tend la recherche-création. Trois concepts clés se sont imposés au fil des ans. L'autorité, dans sa double fonction (l'auteur et l'adulte devant l'enfant), m'a permis de nommer et de comprendre les tensions enjeu dans cette pratique sans histoire et sans fondements théoriques. Deux autres concepts s'intéresseront à l'analyse des conditions nécessaires à la création dans un milieu sous haute surveillance : l'«empathie», qui parle des relations établies avec les publics d'enfants avant et en cours de création, serait la première de ces conditions et la « métaphore fondatrice», moment de cristallisation où je plongeais dans l'entre-imaginaire de l'écriture où conscience et inconscient se répondent, en serait la deuxième. La recherche m'aura permis de nommer les conditions d'une rencontre de deux intimités: pour le spectacle le droit d'échapper au pur divertissement ou à la leçon de choses. Pour l'auteur, le droit d'exprimer sa propre subjectivité dans un point de vue sur le monde contestable et partial. Pour le spectateur, le droit d'aimer, de ne pas aimer, de critiquer, de comprendre, de ne pas comprendre, d'être étonné, surpris, bouleversé, et surtout le droit au travail du spectateur qui découle d'une pratique contemporaine du théâtre. _________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Écriture, enfance, théâtre, autorité, responsabilité de l'artiste, empathie, métaphore.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: St-Gelais, Thérèse
Mots-clés ou Sujets: Théâtre pour enfants / Théâtre et enfants / Création dramatique / Empathie / Métaphore / Mémoires et thèses de création
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 28 mai 2019 12:11
Dernière modification: 28 mai 2019 12:11
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/12516

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...