Développement d'un modèle d'évaluation des processus d'interventions ergonomiques visant à prévenir les troubles musculosquelettiques et améliorer les situations de travail

Albert, Valérie (2018). « Développement d'un modèle d'évaluation des processus d'interventions ergonomiques visant à prévenir les troubles musculosquelettiques et améliorer les situations de travail » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat interdisciplinaire en santé et société.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (21MB)

Résumé

Cette thèse interdisciplinaire en ergonomie et en évaluation a pour objectif de développer un modèle d'évaluation des processus d'interventions du courant de l'ergonomie de l'activité visant à prévenir les troubles musculosquelettiques (TMS) en milieu de travail. Les TMS sont des problèmes de santé d'origine multifactorielle, fréquents et coûteux, tant pour les individus qui en sont atteints que les entreprises. Les interventions de prévention sont donc essentielles et l'ergonomie est une discipline de première ligne en ce qui concerne la prévention des TMS en milieu de travail. Cependant, il existe différentes approches d'intervention en ergonomie, allant des plus simples aux plus complexes. L'évaluation des interventions devient donc utile pour identifier quelles sont les interventions les plus efficaces, mais également pour comprendre comment ces interventions fonctionnent et comment les améliorer. Jusqu'à maintenant, plusieurs études ont évalué des interventions ergonomiques en ayant recours à une approche expérimentale. Les interventions évaluées se limitaient le plus souvent à des changements simples axés sur la réduction de facteurs de risque biomécaniques, par exemple un même équipement offert à un grand nombre de travailleurs, avec des effets mitigés sur la réduction des TMS. Or, il existe également à l'intérieur de la discipline de l'ergonomie des approches d'intervention multifactorielles, centrées sur l'analyse de l'activité réelle de travail et visant l'amélioration des situations de travail en favorisant les interactions entre les acteurs (travailleurs et décideurs) et l'évolution de leurs représentations du travail concernant les déterminants des TMS. Cependant, ces interventions complexes sont très peu évaluées, à défaut d'un modèle adéquat pour le faire. Dans le cadre de cette thèse, un modèle d'évaluation des processus a donc été développé en s'appuyant sur des assises interdisciplinaires, issues des écrits des domaines de l'évaluation et de l'ergonomie, ainsi que sur les résultats d'une étude pilote évaluant une première intervention ergonomique. Pour l'étude principale, un devis d'étude de cas multiple (n=4 interventions) a été adopté. Deux questions d'évaluation ont été retenues : 1) comment le contexte de l'entreprise influence-t-il le déroulement de l'intervention et le plan d'action décrivant les changements à implanter? 2) Quelles informations transmises par l'intervenant contribuent aux changements de représentations chez les acteurs-clés? Pour chaque cas, une collecte de données longitudinale a été réalisée grâce à un journal de bord complété par l'intervenant, l'analyse de documents produits dans le cadre de l'intervention et des entretiens semi-structurés avec les intervenants et des acteurs-clés impliqués dans le choix des changements à implanter, décrits au plan d'action. Comme principaux résultats, une description de chaque intervention évaluée est disponible sous trois formes : 1) une compilation quantitative des actions réalisées par l'intervenant produite à partir du journal de bord, 2) un modèle logique et 3) un narratif. Concernant plus spécifiquement le contexte, les analyses intracas et intercas ont fait ressortir 12 indicateurs de contexte initial ayant représenté soit des leviers ou des obstacles au déroulement de l'intervention ou au plan d'action. Le modèle logique construit pour chaque cas permet d'illustrer l'impact positif ou négatif des indicateurs identifiés pour le cas et le moment où l'indicateur en question a eu une influence sur le cas. Concernant les représentations des acteurs-clés, nos résultats révèlent que les représentations de la situation de travail et des causes des TMS chez les travailleurs sont celles qui ont connu l'évolution la plus marquée. Quatre théories intermédiaires ont été formulées. Par exemple, lorsque les contraintes dans le travail sont peu évidentes ou inconnues des acteurs-clés, un niveau de démonstration plus important peut être nécessaire. Il est alors utile d'ajouter, aux photos, vidéos et explications concernant l'activité réelle de travail, des schémas, des analogies, le recours à un modèle théorique ou la mise en lumière de liens entre la santé des travailleurs et la production, pour augmenter la pertinence de certains changements aux yeux des acteurs-clés. Des travaux futurs évaluant différents types d'interventions du courant de l'ergonomie de l'activité permettraient d'élargir la portée de nos résultats. Des méthodes similaires à celles décrites dans cette étude favoriseraient les comparaisons entre les études. Ultimement, cette thèse vise à favoriser la reconnaissance de ce type d'approche d'intervention en ergonomie et de ce type d'évaluation des interventions complexes en milieu de travail. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Évaluation des processus, intervention complexe, étude de cas multiple, santé au travail

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Vézina, Nicole
Mots-clés ou Sujets: Ergonomie / Évaluation / Maladies professionnelles / Prévention / Santé et sécurité du travail
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 sept. 2018 09:27
Dernière modification: 04 sept. 2018 09:27
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11562

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...