La poésie du froid chez Philippe Jaccottet

Tabet, Emmanuelle (2018). « La poésie du froid chez Philippe Jaccottet », dans Le froid. Adaptation, production, effets, représentations, sous la dir. de Chartier, Daniel et Borm, Jan. Québec, Presses de l'Université du Québec, coll. «Droit au Pôle », pp. 307-316.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (289kB)

Résumé

Le froid est chez Philippe Jaccottet le vecteur d’une transfiguration du monde et la métaphore d’une création poétique fondée sur le dépouillement, le retour à l’élémentaire. Un lien intime relie la représentation du froid à la poétique de Jaccottet, pour qui l’effacement est «une façon de resplendir» et pour qui la froide lumière d’hiver, à la fois étincelante et infiniment fragile, donne accès à la profondeur de l’être. L’hiver n’est pas pour Jaccottet la saison du déclin de la lumière, mais au contraire celle du rayonnement d’une lumière translucide. Tant dans son recueil À la lumière d’hiver que dans ses carnets, il fait du froid le vecteur d’une purification du monde qui le révèle dans sa «fragilité de cristal». Par le dénuement qu’il produit, il ramène le monde à la simplicité, à l’élémentaire, et le cœur à la patience, à la lenteur, au courage. Il ouvre le paysage aux vastes étendues et renvoie le poète à l’immémorial. Le froid, source de profond recueillement, permet d’atteindre à une forme de vérité élémentaire, et à une transmutation de la mort à travers les vibrations de la lumière.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Froid, Littérature, Nordicité, Imaginaire du Nord, Philippe Jaccottet, Poésie, Hiver, Fragilité, Lumière, À la lumière d'hiver, Purification, France
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 06 août 2018 08:13
Dernière modification: 06 août 2018 08:13
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/11488

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...