Le diaphane et les ténèbres. Corps de lumière dans La charrette fantôme de Victor Sjöström

Grünberg, Tristan (2008). « Le diaphane et les ténèbres. Corps de lumière dans La charrette fantôme de Victor Sjöström », dans Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006, sous la dir. de Chartier, Daniel et Walecka-Garbalinska, Maria. Stockholm (Suède), Acta Universitatis Stockholmiensis, pp. 300-310.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (381kB)

Résumé

La charrette fantôme (Victor Sjöström, Suède, 1919) est le premier film fantastique jamais réalisé. La lumière, y tenant un rôle paradoxal et ambivalent, conduit l’image cinématographique aux limites de la représentation, sur les terres de l’inquiétante étrangeté. Sjöström, héritier des traditions figuratives de la photographie spirite et du tableau vivant, use de la lumière pour construire un espace, un temps et des corps capables de s’affranchir des lois régissant notre monde : la transparence se change en ombre, le diaphane se fait ténèbres, le halo de sainteté devient un bouclier de Persée qui menace le visible, entre cécité et éblouissement.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Cinéma suédois, Suède, Victor Sjöström, La charrette fantôme, Film fantastique, Lumière, Étrangeté, Photographie, Espace, Temps, Corps, Scandinavie, Nord, Nordicité
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 01 août 2017 08:03
Dernière modification: 01 août 2017 08:03
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10025

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...