Le côté sombre de la neige blanche. Couleurs hivernales dans Gel de Thomas Bernhard et Neige noire de Hubert Aquin

Gruber-La Sala, Iris (2008). « Le côté sombre de la neige blanche. Couleurs hivernales dans Gel de Thomas Bernhard et Neige noire de Hubert Aquin », dans Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006, sous la dir. de Chartier, Daniel et Walecka-Garbalinska, Maria. Stockholm (Suède), Acta Universitatis Stockholmiensis, pp. 229-241.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (608kB)

Résumé

Le Québec et l’Autriche sont deux pays très différents et leurs champs littéraires, d’une grande diversité. Sans prétendre à une unité qui (heureusement !) n’existe pas entre les textes autrichiens et québécois, je propose une approche comparatiste de deux romans qui me semblent représentatifs de leur époque. Dans le cadre d’une nordicité littéraire comprise comme «hivernité», mon analyse se concentre sur les significations des couleurs structurant les mondes imaginaires de Neige noire (1974) de Hubert Aquin et Gel (1963, traduction française, 1967) de Thomas Bernhard :le blanc et le noir.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Québec, Autriche, Littérature, Imaginaire du Nord, Champ littéraire, Comparatisme, Roman, Nordicité littéraire, Hivernité, Hiver, Couleurs, Neige noire, Hubert Aquin, Gel, Thomas Berhard, Blanc, Noir
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 31 juill. 2017 07:53
Dernière modification: 31 juill. 2017 07:53
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/10016

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...