Melancholia lux. Couleurs et lumière dans Melancholia I de Jon Fosse

Vangsgaard Nielsen, Dorthe (2008). « Melancholia lux. Couleurs et lumière dans Melancholia I de Jon Fosse », dans Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006, sous la dir. de Chartier, Daniel et Walecka-Garbalinska, Maria. Stockholm (Suède), Acta Universitatis Stockholmiensis, pp. 161-168.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (336kB)

Résumé

Les couleurs et la lumière nordiques jouent un rôle majeur dans le portrait intériorisé que fait l’écrivain norgévien Jon Fosse de son compatriote, le peintre paysagiste Lars Hertervig. En recourant aux tableaux de Hertervig et d’Edvard Munch, l’analyse interdisciplinaire examine comment le déchirement mental de Hertervig est mis en lumière et en couleurs à travers un dispositif schizophrénique. Ce double dispositif se manifeste à travers un enchevêtrement entre des visions précises (et souvent lumineuses) du passé et des visions distordues du présent, souvent déclenchées par des couleurs. Alors que celles-ci sont liées à l’ordre de la métonymie et à la dimension psychologique, la lumière est associée à la métaphore et à la dimension métaphysique.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Littérature, Norvège, Nord, Scandinavie, Couleurs, Lumière, Jon Fosse, Lars Hertevig, Edvard Munch, Schizophrénie
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 24 juill. 2017 08:40
Dernière modification: 24 juill. 2017 08:40
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9994

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...