Entre chien et loup. Pour une apologie de la continuité dans le système de connaissances inuit

Simonffy, Zsuzsa (2008). « Entre chien et loup. Pour une apologie de la continuité dans le système de connaissances inuit », dans Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006, sous la dir. de Chartier, Daniel et Walecka-Garbalinska, Maria. Stockholm (Suède), Acta Universitatis Stockholmiensis, pp. 31-42.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (486kB)

Résumé

À la suite des travaux effectués par Marcel Mauss, les sociétés boréales sont traditionnellement considérées comme celles qui «incarnent» la dichotomie suprême et peuvent être abordées en termes d’oppositions. La double morphologie des saisons impliquerait deux systèmes d’organisation: communal et individuel. À l’opposé de cette vision, l’auteure envisage une analyse conceptuelle qui mènera à l’idée selon laquelle dans le système de connaissances des Inuits, la continuité l’emporterait sur la rupture. Si l’alternance des saisons détermine les pratiques sociales, l’hiver est loin d’être considéré comme un bloc de temps d’une profonde obscurité auquel devrait succéder un bloc de temps caractérisé exclusivement par des phénomènes de luminosité.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Couleurs, Lumières, Inuit, Marcel Mauss, Nord, Oppositions, Saisons, Système d'organisation, Continuité, Rupture, Alternance, Pratiques sociales, Hiver, Temporalité, Temps, Obscurité, Luminosité
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 02 juin 2017 08:06
Dernière modification: 02 juin 2017 08:06
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9756

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...