Analyse et représentation des connaissances en sémantique verbale : l'interface syntaxe-sémantique du verbe entendre

Piron, Sophie (2006). « Analyse et représentation des connaissances en sémantique verbale : l'interface syntaxe-sémantique du verbe entendre » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en informatique cognitive.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (65MB)

Résumé

Cette étude s'inscrit dans le domaine de l'informatique cognitive. Elle se situe à l'intersection de la linguistique cognitive et de l'informatique. Elle porte sur le verbe entendre, le verbe générique d'expression de la perception auditive, mais en même temps un verbe particulièrement polysémique. Sa polysémie est très profonde puisqu'en plus de mêler de nombreux sens, elle mêle des domaines très différents, le domaine mental et le domaine sensoriel. L'analyse linguistique rencontre ici un défi. L'étude repose sur l'analyse d'un corpus informatisé construit dans le cadre de cette recherche et annoté syntaxiquement et sémantiquement en vue de l'analyse. L'analyse relève de la linguistique cognitive et propose que la sémantique du verbe soit représentée par un schéma conceptuel qui se déploie séquentiellement. L'étude est parvenue à dégager le noyau sémantique du verbe et expliquer ce qui est à l'origine de son imposante polysémie. La polysémie provient de la possibilité de ne pas exprimer toutes les séquences du schéma conceptuel et d'attribuer des valeurs différentes aux entités de chacune de ces étapes. L'analyse s'attache également aux constructions utilisées pour exprimer la polysémie du verbe et à la sémantique aspectuelle de l'événement verbal. Une analyse cognitive a permis de proposer une explication du fonctionnement aspectuel des sens du verbe, en particulier des sens perceptuels, traditionnellement réputés problématiques. Les connaissances linguistiques mises au jour ont ensuite été transposées dans une base de connaissances qui repose sur le principe de l'héritage et des cadres. La base de connaissances définit un lexique computationnel qui encode une série d'informations syntaxiques, sémantiques et lexicales concernant le verbe entendre. Ce lexique se situe à l'interface syntaxico-sémantique verbale et permet d'établir le liage entre les entités conceptuelles de l'analyse sémantique et les entités syntaxiques de l'analyse syntaxique. Le modèle informatique de la base de connaissances a été développé à l'aide de Protégé, un système dans lequel l'information est représentée à l'aide de cadres et de l'héritage. Les utilisations qui en sont proposées dans cette étude sont l'exploration de la variation syntaxique et sémantique et la résolution de la polysémie verbale. Au-delà de l'analyse spécifique à un verbe particulièrement polysémique, cette recherche propose un modèle d'analyse et de représentation opérationnelle du sens qui repose sur la cognition. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : linguistique informatique, linguistique cognitive, sémantique cognitive, classement aspectuel, constructions syntaxiques, représentation des connaissances, ontologie, cadres, héritage, entendre.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Emirkanian, Louisette
Mots-clés ou Sujets: Représentation des connaissances / Sémantique / Linguistique computationnelle / Analyse linguistique / Parsage / Grammaire cognitive / Entendre (Verbe)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département d'informatique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 juin 2017 13:26
Dernière modification: 02 juin 2017 13:26
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9733

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...