Vers une classification du domaine perceptuel en éducation préprimaire : proposition d'un construit théorique

Landry, Nicole (2006). « Vers une classification du domaine perceptuel en éducation préprimaire : proposition d'un construit théorique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

Cette thèse s'inscrit dans une recherche de qualité de l'intervention éducative au tout début du parcours scolaire. Elle traite des activités d'apprentissage qui mobilisent les capacités perceptives des jeunes apprenants de 3 à 5 ans en se centrant, plus particulièrement, sur celles qu'il conviendrait de proposer pour favoriser leur développement cognitif dans le cadre de l'éducation préprimaire. De telles activités ont été populaires dans les années 60 et 70, puis elles ont fait l'objet de controverses dans la décade suivante; au Québec, elles ont même été rejetées en bloc au niveau ministériel (Bouchard, 1980). Toutefois, qu'on le veuille ou non, ce type d'activités perdurent en éducation sous des formes très peu actualisées et sans qu'un rationnel consistant n'ait été présenté à leur appui (Giroux et Forget, 2001a). Ainsi, faute d'études critiques qui aborderaient les capacités perceptives de manière différenciée et qui chercheraient à mettre en valeur le caractère multidimensionnel de la perception et à identifier des activités pertinentes à privilégier, l'éducation préprimaire se prive d'activités d'apprentissage qui, tant en pratique qu'en théorie, rejoint les jeunes enfants de 3 à 5 ans dans leur façon d'apprendre, d'interpréter et de comprendre le monde. C'est pourquoi cette étude a été réalisée de manière à mieux délimiter et définir le domaine perceptuel du point de vue de l'éducation préprimaire. Elle inclut : 1) la réalisation d'une synthèse d'éléments théoriques fondamentaux du domaine de la perception et du développement cognitif de l'enfant; 2) l'identification de critères de classification des capacités perceptives et la proposition d'une nouvelle structure classificatoire; 3) l'identification de champs d'habiletés du domaine perceptuel à promouvoir dans le but de favoriser le développement cognitif des jeunes apprenants de 3 à 5 ans et de les préparer aux apprentissages formels en langue, en lecture et en mathématiques, notamment. Pour y arriver, une démarche méthodologique précise et rigoureuse a été utilisée, qui intègre l'approche combinée conceptuelle/empirique de Kenneth Bailey (1994) en matière de classification, s'inspire de l'anasynthèse de Renald Legendre (1993) et utilise le logiciel Alceste de traitement statistique de données textuelles. L'ensemble de la démarche générale d'investigation est opérationnalisée et organisée à partir de ce qui est appelé le cycle de modélisation conceptuelle. La démarche de modélisation de cette étude repose sur l'analyse de trois corpus majeurs. Le Corpus 1 concerne l'analyse d'éléments théoriques fondamentaux du domaine de la perception et du développement cognitif de l'enfant dans le but de définir les paramètres d'une nouvelle structure classificatoire du domaine perceptuel. Le Corpus 2 permet d'ajuster la proposition du nouveau construit théorique à partir de l'analyse des classifications publiées à ce jour qui touchent au domaine de la perception. Le Corpus 3 a pour objet de valider la structure classificatoire proposée, à partir des résultats d'études empiriques récentes menées dans le contexte de l'éducation préprimaire. Cette étude a ainsi permis d'identifier trois champs d'habiletés du domaine perceptuel à promouvoir en éducation préprimaire relatifs au développement de la catégorisation chez l'enfant, du langage et de l'apprentissage de la lecture, et de la cognition mathématique. Ces champs d'habiletés correspondent globalement au niveau 1 et au niveau 2 de la structure classificatoire. Le niveau 1 concerne essentiellement le développement d'un ensemble de capacités de regroupement d'objets, comme les capacités d'apparier, de trier, d'assortir, de sérier ou d'ordonnancer; il permet d'orienter l'élaboration d'activités d'apprentissage qui visent le développement d'habiletés cognitives générales qui ne sont pas spécifiquement liées à l'un ou l'autre des domaines d'apprentissages scolaires formels. Le niveau 2 intègre des capacités de dénomination et d'estimation; il permet d'orienter l'élaboration d'activités d'apprentissage qui visent le développement d'habiletés spécifiques en langue, en lecture et en mathématiques principalement. La structure classificatoire proposée tient compte de l'ensemble des principaux fondements théoriques de la perception. Elle devrait permettre d'orienter la formulation de propositions pédagogiques différenciées, en fonction des catégories et des niveaux considérés. Au terme de cette recherche, il est suggéré que le construit proposé serve de fondement à une classification du domaine perceptuel en éducation préprimaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : perception, développement cognitif, classification, capacité perceptive, éducation préprimaire.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Auger, Réjean
Mots-clés ou Sujets: Développement mental / Perception / Apprentissage perceptuel / Classification / Modélisation / Éducation préscolaire
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 juin 2017 12:39
Dernière modification: 02 juin 2017 12:39
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9704

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...