Souvenirs, mémoire et psychothérapie

Paré, Nikolas (2006). « Souvenirs, mémoire et psychothérapie » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

La première partie de ce travail consiste en l'étude psychanalytique des souvenirs. Elle présente le premier point de vue proposé par Freud (1895a, 1937), différents points de vue constructiviste ou herméneutique (Freud, 1937; Ricoeur, 1965; Viderman, 1973, 1974; Schafer, 1976, 1980, 1982, 1983; Spence, 1982, 1987) et celui plus spécifique de Laplanche (1986, 1987, 1997a, 1997b, 1998). La deuxième partie reprend la question des souvenirs et de leur remémoration en empruntant des points de vue associés à la psychiatrie et à la psychologie. Elle expose les faits marquants du débat opposant les tenants des faux souvenirs (false memory syndrome) à ceux des souvenirs retrouvés (recovered memory syndrome) en insistant sur les arguments auxquels les uns et les autres recourent pour défendre leurs positions respectives (Albert, 1994; Brenner, 1994, 1996; Viederman, 1995; Friedman, 1997; Ganaway, 1989; Loftus, 1993; Nash, 1994; Good, 1994, 1998; Brenneis, 1994, 1996, 1997, 1999). Elle présente également les principales études réalisées à ce jour sur les divers facteurs, psychologiques ou autres, pouvant influencer la formation des souvenirs (Lotus et Loftus, 1980; Loftus, 1993) et celles, plus spécifiques, sur la nature et la portée des souvenirs récupérés auprès de sujets poursuivant ou non un traitement psychothérapeutique. La troisième partie est consacrée à la mémoire implicite et à ses conséquences sur le but poursuivi par le processus psychothérapeutique. La quatrième partie présente deux études de type qualitatif élaborées à partir des concepts exposés dans les deux premières parties de la thèse. Le but poursuivi par la première étude est d'explorer en quoi et comment le rappel d'événements antérieurs, tels que rapportés dans les souvenirs de sujets engagés dans un processus psychothérapeutique, peut refléter autant, sinon davantage la dynamique d'une situation psychothérapeutique actuelle que celle d'un passé plus ou moins éloigné dans le temps. Le but de la deuxième étude est de combler les lacunes identifiées suite à l'analyse des résultats de la première étude en se centrant davantage sur la place qu'occupent les souvenirs rapportés dans la psychothérapie que sur la nécessité d'établir le lien spécifique recherché dans la première étude. La discussion est consacrée à la présentation de diverses considérations théoriques et méthodologiques qui peuvent être examinées suite à l'analyse des résultats. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : psychothérapie, théorie de l'après-coup, théorie de la séduction, recherche qualitative, psychanalyse, faux souvenirs, souvenirs retrouvés, mémoire implicite.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Hazan, Marie
Mots-clés ou Sujets: Mémoire / Psychanalyse / Psychiatrie / Psychologie / Psychothérapie / Rappel (Psychologie) / Souvenir
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 juin 2017 12:36
Dernière modification: 02 juin 2017 12:36
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9703

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...