Enquête sur les perceptions et les pratiques de collaboration d'enseignants montréalais de l'ordre primaire

Landry-Cuerrier, Jade (2007). « Enquête sur les perceptions et les pratiques de collaboration d'enseignants montréalais de l'ordre primaire » Thèse. Montréal, Québec, Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

La présente recherche se rattache à la thématique générale de la collaboration en éducation et aborde de façon plus précise la question de la collaboration entre enseignants. Il y a présentement un courant favorable à la collaboration des enseignants et plusieurs réformes de l'éducation récentes l'appuient et la soutiennent. Les écrits consultés sont toutefois très clairs sur l'importance de bien connaître les pratiques, les attentes et les besoins des enseignants en la matière avant même de proposer un plan d'actions pour son implantation ou sa consolidation dans un milieu scolaire donné. À ce jour, personne, à notre connaissance, n'a recueilli de telles informations auprès de la population des enseignants québécois du primaire. Cette tâche nous apparaît d'autant plus pertinente et importante que la réforme québécoise appuie la collaboration et que le temps est venu de proposer des plans d'actions concrets aux enseignants qui se sentent prêts à apprivoiser ou intéressés à consolider des activités de collaboration avec des collègues. Les données sur les perceptions, pratiques déjà en place, attentes et besoins des enseignants québécois pourraient guider l'élaboration de plans d'actions qui soient réalistes et adaptés à la population et au contexte d'ici. L'objectif général de la présente recherche est de dresser un premier portrait des perceptions et des pratiques de collaboration des enseignants montréalais du primaire, quelques années après l'implantation de la réforme. Quatre objectifs spécifiques sont ciblés : 1) faire le point sur les perceptions des enseignants en matière de collaboration; 2) documenter les pratiques de collaboration déjà en place au primaire (occasions disponibles, actions posées et thématiques abordées); 3) mieux connaître les effets perçus de la collaboration entre enseignants; et 4) dresser une première liste des facteurs jugés favorables ou défavorables à la collaboration. La recherche ici réalisée est de type exploratoire, qualitatif et descriptif, par méthode d'enquête. Elle comprend deux grandes phases, la première jugée nécessaire à la réalisation de la seconde. En première phase, des entrevues semi-dirigées sont menées auprès d'un petit nombre d'enseignants (n=20). Les données recueillies ont essentiellement pour but de guider l'élaboration d'un questionnaire qui, lors de la seconde phase, sera proposé à un grand nombre d'enseignants. Le questionnaire a été préalablement soumis à une validation qualitative et à une pré-expérimentation. Plus de 250 enseignants provenant d'une quarantaine d'éco les primaires de la région de Montréal et présentant des caractéristiques variées ont par la suite rempli le questionnaire. Les données recueillies à l'aide du questionnaire permettent de constater que les répondants accordent une grande importance à la collaboration entre enseignants. Ils rapportent des pratiques de collaboration fréquentes et variées (partage d'information, prise de décision, activités pour les élèves, etc.), mais généralement peu axées sur l'interdépendance. Les enseignants reconnaissent de nombreux effets positifs à la collaboration (bris de l'isolement et amélioration des relations, consolidation des pratiques réflexives et du développement professionnel, soutien à la réussite des élèves, etc.). Peu ou pas d'effets négatifs sont signalés. Les répondants s'entendent sur une courte liste de facteurs jugés favorables à la collaboration (des collègues désireux de réfléchir à leurs pratiques et de se développer professionnellement; un personnel scolaire stable; un cadre de fonctionnement relativement informel et s'appuyant sur une participation volontaire; du temps disponible, etc.). Plusieurs rapportent la présence dans leur école d'au moins quelques conditions favorables à la collaboration (perceptions et expériences passées positives, affinités entre collègues, etc.). En règle générale, les enseignants ont des idées claires sur ce qui pourrait améliorer encore plus le soutien ou les conditions de réalisation de la collaboration (plus de temps libéré, des collègues disponibles et présentant un faible niveau de stress, le soutien de la direction, des possibilités de mettre à l'essai divers types de collaboration, etc.). À la lumière des données recueillies et de notre connaissance du milieu scolaire québécois, quelques recommandations sont faites à la faveur des chercheurs et des intervenants qui souhaiteraient promouvoir ou consolider la collaboration entre enseignants. Quelques pistes de recherche et d'intervention sont également suggérées. _____________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : collaboration (ou coopération, collégialité, concertation, travail d'équipe), enseignants du primaire, enquête par entrevues, enquête par questionnaires.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lemerise, Tamara
Mots-clés ou Sujets: Coopération / Éducation / Instituteur (Enseignement primaire)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 mai 2017 10:52
Dernière modification: 07 déc. 2018 13:58
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9632

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...