La réalité virtuelle : une solution thérapeutique visant à augmenter l'intérêt et la motivation envers le traitement des phobies spécifiques chez l'enfant?

St-Jacques, Julie (2007). « La réalité virtuelle : une solution thérapeutique visant à augmenter l'intérêt et la motivation envers le traitement des phobies spécifiques chez l'enfant? » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Les troubles anxieux représentent les problèmes mentaux les plus souvent répertoriés chez les enfants et les adolescents, et la phobie spécifique figure au premier rang (Albano, Chorpita, & Barlow, 2003). Afin de rendre l'aspect thérapeutique moins aversif à un enfant, d'augmenter le désir de recevoir un traitement, et ultimement de pouvoir diminuer les abandons causés par le manque de motivation, la réalité virtuelle offre une alternative intéressante à l'exposition in vivo. L'objectif premier de la thèse est de vérifier si le degré de motivation d'enfants souffrant d'arachnophobie est plus élevé selon qu'ils reçoivent un traitement combinant de l'exposition en réalité virtuelle (in virtuo) à de l'exposition in vivo ou un traitement comportant seulement de l'exposition in vivo. De plus, un objectif secondaire consiste à vérifier si la motivation peut s'avérer un prédicteur de l'efficacité thérapeutique. Finalement, un dernier objectif vise à documenter de façon exploratoire l'efficacité de la méthode d'exposition utilisée (in virtuo vs in vivo). Afin de réaliser cette étude, un travail préparatoire s'est avéré nécessaire pour en préparer les assises. Ainsi, la thèse se compose de trois chapitres, dont deux recensions et une étude empirique. Le premier chapitre se veut une mise à jour des traitements d'exposition pour la phobie spécifique chez l'enfant et confirme l'efficacité de cette méthode pour traiter la phobie spécifique chez l'enfant. Il est aussi possible de noter une tendance à diminuer la longueur des thérapies d'exposition ou encore à combiner l'exposition graduée à d'autres techniques thérapeutiques, telles l'apprentissage vicariant ou encore la désensibilisation par mouvements oculaires et traitement de l'information. Une seconde recension, le deuxième chapitre, met en lumière les travaux réalisés au cours des dernières années impliquant la réalité virtuelle au profit des enfants et des adolescents. Les études sélectionnées et qui font usage d'un système de type immersif s'avèrent peu nombreuses. La recension permet de mettre en évidence que cette technologie a surtout été utilisée à des fins thérapeutiques, médicales et éducatives. Au niveau de la psychothérapie, une seule étude permet d'observer un intérêt envers l'usage de cette technologie avec cette population. Finalement, le dernier chapitre permet de tester empiriquement si l'usage de la réalité virtuelle augmente la motivation des enfants face à la thérapie. Ainsi, 31 enfants et adolescents âgés de 8 à 15 ans ont été recrutés et assignés aléatoirement entre deux conditions : exposition in vivo seulement ou exposition in virtuo combinée à une séance d'exposition in vivo. Des mesures concernant la motivation et l'efficacité thérapeutique ont été prises avant, pendant et après la thérapie. Les résultats montrent qu'il n'existe pas de différence significative entre les deux groupes en ce qui a trait au degré de motivation face aux deux modalités de traitement. De plus, l'analyse des résultats indique que la motivation semble être importante pour expliquer le succès thérapeutique. Pour ce qui a trait à l'efficacité des traitements, les résultats indiquent que l'ajout de la séance d'exposition in vivo serait utile pour augmenter les succès thérapeutiques des enfants ayant reçu le traitement via la réalité virtuelle. Les résultats de cette étude ont des retombées cliniques intéressantes concernant la motivation des enfants phobiques envers la thérapie et des pistes de solutions sont suggérées afin d'adapter la thérapie à leurs besoins. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : motivation, enfants, réalité virtuelle

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Bélanger, Claude
Mots-clés ou Sujets: Adolescent / Enfant / Motivation / Phobie / Psychothérapie / Réalité virtuelle / Usage thérapeutique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 avr. 2017 15:02
Dernière modification: 27 avr. 2017 15:02
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9611

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...