Étude de la classification d'angine en lien avec la détresse psychologique et la qualité de vie chez les hommes et les femmes

Guay, Isabelle (2006). « Étude de la classification d'angine en lien avec la détresse psychologique et la qualité de vie chez les hommes et les femmes » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (12MB)

Résumé

Introduction : Deux études composent cette thèse s'intéressant à l'angine, la qualité de vie, la capacité fonctionnelle et la détresse psychologique. Dans la première, l'objectif était de vérifier la validité d'une version remaniée de l'échelle de classification d'angine de la Société Canadienne de Cardiologie (SCC). Les hypothèses étaient que la version remaniée aurait de meilleures propriétés psychométriques que la version originale démontrées au niveau de la fidélité test-retest, de la validité de contenu et de construit par : 1) une meilleure fidélité test-retest, 2) une classification différente des sujets dans chaque classe, 3) des corrélations plus fortes entre la classification remaniée et l'épreuve d'effort et la détresse psychologique. Dans la seconde étude, l'objectif visait à analyser le lien entre la sévérité d'angine, et la détresse psychologique, et la qualité de vie. L'hypothèse voulait que les patients présentant une plus grande sévérité d'angine aient davantage de détresse psychologique et une moins bonne qualité de vie que ceux souffrant moins sévèrement d'angine. La direction du lien entre la détresse psychologique et la sévérité d'angine a aussi été examinée. Méthode : 1242 patients ont été rencontrés dans un centre de cardiologie tertiaire (temps de base). Parmi eux, 125 ont été rappelés six à 18 mois plus tard (suivi 1). Soixante-quatre patients présentant des douleurs d'angine au suivi 1 ont été rappelés deux semaines plus tard pour un retest sur la SCC et sa version remaniée (suivi 2). Résultats. Étude 1 : Cette étude a été réalisée avec les patients qui présentaient des classes d'angine de 1 à 4 au temps de base, selon les deux classifications. La répartition des patients selon la SCC et la version remaniée a différé sensiblement car le Kappa global n'était que de 0,521. Dans une analyse de régression pas à pas, incluant les classifications et leur interaction en lien avec le nombre de mets, la version remaniée a été sélectionnée en premier (F (1,529)=28,776, p=0,000), puis l'interaction (F (1,529)=3,337, p=0,068) tandis que la SCC n'a pas été retenue. Des ANOVA entre les deux classifications et le nombre de mets ont montré que si les deux étaient associées au nombre de mets (SCC : F (3,529)=5,77; p=0,007, et remaniée : F (3,529)=10,21; p=0,000) la première ne révélait des différences significatives qu'entre les classes 1 et 2 puis entre 2 et 3, alors que la seconde a permis de distinguer les classes 1vs2, 2vs3 et 3vs4. La détresse psychologique était plus forte chez les patients souffrant plus sévèrement d'angine : SCC : F (3,534)=5,70; p=0,000 et remaniée : F (3,535)=5,27; p=0,001, mais la force de ce lien était similaire selon les deux classifications. Au test-retest, les analyses ont montré que les deux classifications possédaient une stabilité plutôt modeste (SCC : r=0,4417; p=0,0030; remaniée : r=0,3396; p=0,0259). La version remaniée était aussi plus sensible que l'originale aux différences de sexe (remaniée : Chi2=8,6878, dl=3, p=0,0337 et SCC : Chi2=0,2455, dl=3, p=0,970). Étude 2 : Cette étude a été réalisée avec la version remaniée en incluant les patients sans angine et ceux qui souffraient d'angine uniquement au repos. Détresse psychologique. Les résultats de l'analyse temporelle décalée n'ont pas montré de directionnalité entre l'angine et la détresse psychologique selon les deux moments de mesure (temps de base et suivi 1). Qualité de vie. Pour ces analyses, les sujets ont dû être regroupés (absence vs présence d'angine) à cause du trop petit nombre de sujets dans certaines classes d'angine. Les résultats ont révélé que les sujets sans angine avaient une meilleure qualité de vie (score d'écart) que ceux présentant de l'angine (F (1,119=10,795; p=0,001). Les sujets sans angine avaient des scores de buts reliés à la qualité de vie plus élevés que les sujets présentant de l'angine (F (1,119)=8,900; p=0,003). Aucune différence entre les hommes et les femmes n'a été trouvée. Conclusions : Cette thèse a permis de montrer à plusieurs égards, la supériorité de la version remaniée. De plus, elle a permis de constater l'association entre l'angine et la détresse psychologique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Classe d'angine, détresse psychologique et qualité de vie.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Dupuis, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Angine de poitrine / Capacité fonctionnelle / Détresse psychologique / Effet psychologique / Qualité de vie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 avr. 2017 10:41
Dernière modification: 13 avr. 2017 10:41
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9564

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...