Les stratégies de régulation de la honte chez des psychothérapeutes de différents niveaux d'expérience professionnelle dans un contexte d'hostilité

Smith, Nancy (2013). « Les stratégies de régulation de la honte chez des psychothérapeutes de différents niveaux d'expérience professionnelle dans un contexte d'hostilité » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Selon la théorie proposée par Rønnestad et Skovholt (1992), mieux comprendre la façon dont le thérapeute parvient à harmoniser la gestion des difficultés et ses expériences de croissance dans la relation thérapeutique est fondamentale. Cela constitue pour ces auteurs l'une des pierres angulaires du développement professionnel du psychothérapeute. Par exemple, réussir à contenir et à réguler la charge émotive transmise par le client, tout en la différenciant de sa propre régulation émotionnelle, est un défi de taille au sein du processus thérapeutique. La façon dont il parvient à réguler certaines réactions en lien avec le sentiment de honte à même d'être ressenti face au comportement hostile d'un client demeure le phénomène principal à l'étude dans cet essai. Les questions exploratoires suivantes ont été posées en vue d'apporter un éclairage à ce phénomène : 1) Face au sentiment de honte, le niveau de conscience réflexive de soi des psychothérapeutes varie-t'il en fonction des années d'expérience professionnelle? ; 2) Une différence au niveau de la conscience réflexive de soi lors d'un contexte de honte et d'hostilité entraîne-elle des stratégies de régulation émotionnelle privilégiées? ; 3) Les expériences de psychothérapie personnelle ont-elles un lien avec le type de stratégies de régulation émotionnelle utilisé? ; 4) Y a-t'il un lien entre les années d'expérience professionnelle et les stratégies de régulation émotionnelle? ; 5) La conscience réflexive de soi et l'expérience de thérapie personnelle sont-elles des variables médiatrices dans la relation entre les années d'expérience et les stratégies de régulation émotionnelle? L'étude a été conduite auprès de 57 psychologues-psychothérapeutes québécois provenant de milieux professionnels et d'allégeances thérapeutiques variés. Un schème corrélationnel a été utilisé pour explorer les différentes relations entre le développement professionnel, les stratégies de régulation émotionnelle, la honte ressentie, la conscience réflexive de soi, et la psychothérapie personnelle. Plusieurs corrélations significatives sont ressorties entre les expériences de thérapie personnelle et différentes stratégies de régulation émotionnelle utilisées par le thérapeute, notamment le fait de ne pas prendre de pause ni de mettre fin à la séance avec un client hostile ou d'exprimer de l'hostilité envers le patient. Enfin, les implications professionnelles et les limites de cette étude sont discutées et des pistes de recherches futures sont proposées. Une conclusion générale suit le tout. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Développement professionnel, psychothérapeute, régulation émotionnelle, honte, hostilité, conscience réflexive de soi, thérapie personnelle

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Drouin, Marc-Simon
Mots-clés ou Sujets: Relations psychothérapeutiques / Hostilité / Honte / Psychothérapeutes -- Attitudes / Ajustement (Psychologie) / Conscience de soi / Qualifications professionnelles / Psychothérapeutes -- Counseling / Psychothérapie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 mars 2017 14:10
Dernière modification: 30 mars 2018 23:10
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9463

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...