Biais d'auto-évaluation de sa compétence, anticipations envers le secondaire et stratégies de résolution de problèmes : leur rôle dans l'adaptation des élèves au secondaire

Fleury-Roy, Marie-Hélène (2016). « Biais d'auto-évaluation de sa compétence, anticipations envers le secondaire et stratégies de résolution de problèmes : leur rôle dans l'adaptation des élèves au secondaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (11MB)

Résumé

Les travaux portant sur le biais d'auto-évaluation de sa compétence scolaire ont montré que lorsqu'il est négatif, ce biais s'accompagne d'une panoplie de corrélats préjudiciables au fonctionnement scolaire et au bien-être psychologique des élèves, tant à court qu'à long terme (Bouffard & Narciss, 2011; Bouffard, Pansu, & Boissicat, 2013). En raison des multiples changements qui l'accompagnent (Eccles & Midgley, 1990), la transition primaire-secondaire est un événement susceptible de taxer lourdement les ressources adaptatives des élèves doutant déjà de leur compétence. À ce jour, les études ayant porté sur le biais d'auto-évaluation de compétence scolaire ont majoritairement été conduites chez des élèves du primaire et aucune ne s'est attardée spécifiquement à l'adaptation de ceux ayant un biais négatif d'auto-évaluation lors de leur passage au secondaire. On peut se demander dans quelle mesure les défis posés par la transition au secondaire sont vécus par ces élèves déjà affectés par un biais négatif d'auto-évaluation. C'est à l'examen de cette question qu'est dédié cet essai. Le premier objectif vise à étudier la nature des liens entre la présence d'un biais d'auto-évaluation de sa compétence scolaire chez les élèves de 6e année du primaire et leurs anticipations positives et négatives envers le secondaire. Le second objectif vise à examiner si les stratégies de résolution de problèmes adaptatives que les élèves rapportent utiliser en première secondaire agissent comme médiateur dans la relation entre le biais négatif d'auto-évaluation de leur compétence scolaire en 6e année du primaire et la qualité de leur adaptation au secondaire. Cette dernière est mesurée par des indicateurs de nature psychologique (estime de soi et anxiété), scolaire (perception de la satisfaction de leurs parents à l'égard de leur rendement scolaire) et sociale (la relation avec leurs enseignants et sentiment d'appartenance à la classe). Cette étude s'inscrit dans un projet de recherche longitudinal plus vaste portant sur le développement du biais d'auto-évaluation de compétence chez les élèves. L'échantillon est composé de deux cohortes comprenant un total de 421 élèves tous en 6e année du primaire. La première comprenait 199 élèves (114 filles), et la deuxième 222 élèves (122 filles) fréquentant des écoles desservant généralement une population de milieu socio-économique moyen. Suite à l'obtention du consentement écrit de leurs parents, les élèves ont été vus à deux temps de mesure : au printemps de leur sixième année du primaire et au printemps de leur première année au secondaire. En sixième année, les élèves ont été rencontrés à deux reprises en séance collective durant les heures régulières de classe. La première rencontre durant environ 45 minutes a servi à la passation d'une épreuve standardisée d'habiletés scolaires. La seconde rencontre, tenue environ quatre semaines plus tard et durant environ 30 minutes, a permis la passation des instruments portant sur les perceptions de compétence scolaire et les anticipations envers le secondaire. En première secondaire, une seule rencontre a eu lieu. Le questionnaire comprenait deux sections dont l'une portait sur l'estime de soi et l'anxiété scolaire des élèves, sur leur satisfaction de la relation pédagogique, leur sentiment d'appartenance à la classe et leur perception de la satisfaction des parents à l'égard de leur rendement scolaire, et l'autre sur les stratégies de résolution de problèmes. La mesure du biais d'auto-évaluation correspond au résidu standardisé de la régression du score de perception de compétence scolaire des élèves sur leur score d'habiletés scolaires. Les résultats indiquent que plus les élèves ont un biais d'auto-évaluation de compétence scolaire négatif, moins ils rapportent d'anticipations positives et plus ils rapportent d'anticipations négatives envers le secondaire. Concernant le second objectif, ils indiquent qu'à l'exception de l'anxiété scolaire qui n'est pas corrélée aux stratégies de résolution de problèmes adaptatives, celles-ci agissent comme médiateur partiel de la relation entre le biais d'auto-évaluation de compétence scolaire des élèves en 6e année du primaire et la qualité de leur adaptation au secondaire. Plus spécifiquement, les stratégies de résolution de problèmes que les élèves rapportent utiliser contribuent à diminuer d'environ 50% l'importance de la relation entre leur biais d'auto-évaluation et la façon dont ils s'adaptent à leur nouveau milieu scolaire. Pris dans leur ensemble, nos résultats suggèrent qu'entretenir un biais négatif d'auto-évaluation s'accompagne de doutes chez l'élève quant à sa capacité future à affronter avec succès les nombreux défis caractérisant le passage de l'école primaire à l'école secondaire, ainsi que de difficultés diverses dans son fonctionnement scolaire et son bien-être psychologique lors de cette transition. Nos résultats indiquent également que les stratégies de résolution de problèmes jouent un rôle important dans la façon dont les élèves arriment leurs ressources adaptatives aux défis rencontrés lors d'une période développementale aussi cruciale qu'une transition scolaire. Ceci suggère qu'aider les jeunes à développer et mobiliser leur répertoire de stratégies de résolution de problèmes pourrait être un moyen efficace de soutenir ceux et celles pour qui l'adaptation à l'école secondaire est problématique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Perception de compétence, biais d'auto-évaluation de compétence scolaire, anticipations envers le secondaire, stratégies de résolution de problèmes, adaptation psychosociale, anxiété scolaire, estime de soi, satisfaction de la relation pédagogique, sentiment d'appartenance à la classe, satisfaction parentale à l'égard du rendement scolaire des élèves, école primaire, école secondaire, transition scolaire.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Bouffard-Bouchard, Thérèse
Mots-clés ou Sujets: Transition scolaire / Autoefficacité / Élèves du primaire -- Attitudes / Expectation (Psychologie) / Adaptation (Psychologie) / Résolution de problème / Succès scolaire / Enseignement secondaire
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 mars 2017 14:11
Dernière modification: 02 mars 2017 14:11
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9392

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...