Cultivating relations in the landscape : animism and agency in the rock art of Temagami region, Northeastern Ontario

Zawadzka, Dagmara (2016). « Cultivating relations in the landscape : animism and agency in the rock art of Temagami region, Northeastern Ontario » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire de l'art.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (91MB)

Résumé

L'art rupestre est un élément inextricable du paysage. Les peuples Algonquiens du Bouclier canadien cohabitent leurs paysages avec plusieurs « personnes autres qu'humaines » (soit des êtres puissants, ou certains animaux, plantes et roches) et interagissent dans des relations sociales avec elles. Parmi ces chasseurs-cueilleurs, l'art est souvent un medium employé pour l'établissement et le maintien d'un dialogue réciproque entre les humains et ces « personnes autres qu'humaines ». Les objets d'art sont dotés d'« agency » et d'« animacité » parce qu'ils peuvent influencer ceux qui les manipulent ou ceux pour qui ces objets sont crées. Ainsi, la culture matérielle et certains endroits spécifiques dans le paysage contribuent à la construction et au maintient des relations essentielles pour le bien-être des entités vivantes. Cette thèse examine comment l'art rupestre du Bouclier canadien était impliqué dans la construction et le maintien des relations parmi les membres de la Première Nation de Temagami (nord-est ontarien), les autres Premières Nations et les « personnes autres qu'humaines ». Plus spécifiquement, cette thèse examine cinquante-quatre sites de pictogrammes et un site de pétroglyphes localisés sur le territoire traditionnel de Teme-Augama Anishnabai pour déterminer comment ils pouvaient remplir le rôle de sites sacrés, d'aides à la navigation, de marqueurs des territoires de chasse, de mécanismes dans la médiation des frontières sociales et comme un élément dissuasif contre les attaques des Haudenosaunee (Iroquois) au dix-septième siècle. Une analyse précise du contenu pictural, des caractéristiques du paysage et de l'emplacement des sites, en relation avec les sites archéologiques et sacrés, les routes traditionnelles de navigation, les territoires de bande et de chasse, indique que l'art rupestre est distribué d'une façon non-arbitraire dans le paysage. En tant que lieux sacrés, certains sites rupestres convenaient pour les rituels individuels et communautaires, ainsi que pour les pratiques des « medecine men ». Mais au-delà du « sacré », l'art rupestre semblait aussi jouer un rôle profane, par exemple en indiquant les routes de voyage. Les sites rupestres agissent effectivement à la fois comme des points de repère et des endroits liminaux où l'assistance des « personnes autres qu'humaines » peut être sollicitée lors des grands voyages. Par contre, l'art rupestre ne semble pas être associé avec les territoires de chasse et il demeure ardu d'établir si l'art rupestre agissait comme un dissuasif contre les attaques des Haudenosaunee, malgré que l'utilisation de l'art rupestre lors des rituels secrets de sorcellerie et la forte association de l'art rupestre de Temagami avec les Haudenosaunee dans les traditions orales suggèrent la possibilité de cette fonction. Notre hypothèse est qu'en tant qu'élément du paysage, participant à une vision animiste du monde, l'art rupestre remplissait simultanément différentes fonctions sociales et spirituelles essentielles, et qu'il aidait à structurer les relations entre les humains, les « personnes autres qu'humaines » et les éléments géographiques. En fin de compte, en rejetant la dichotomie du sacré et séculaire si bien établie dans les études sur l'art rupestre, cette thèse démontre que l'art rupestre est un phénomène multifonctionnel. Elle déloge l'attention au seul contenu pictural pour tenir compte davantage du contexte élargi du paysage, notamment des voies de navigation. Par ailleurs, en offrant une rare analyse régionale détaillée, cette thèse fourni un catalogue photographique complet des sites rupestres de la région qui aide à démontrer la richesse de ce phénomène artistique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : L'art rupestre du Bouclier canadien, pictogrammes, pétroglyphes, les peuples algonquiens, paysage, animisme, agency de l'art, région de Temagami

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Hardy, Dominic
Mots-clés ou Sujets: Art rupestre -- Bouclier canadien / Écriture pictographique / Pétroglyphes / Paysages / Animisme / Agent (Philosophie) / Algonquiens -- Région du lac Temagami
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 déc. 2016 15:38
Dernière modification: 22 déc. 2016 15:38
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/9196

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...