Implantation d'un modèle d'intervention générationnel auprès de mères à risque de maltraitance : analyse des processus psychiques sollicités lors de la passation du génogramme libre

Lafortune-Sgambato, David (2016). « Implantation d'un modèle d'intervention générationnel auprès de mères à risque de maltraitance : analyse des processus psychiques sollicités lors de la passation du génogramme libre » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (22MB)

Résumé

Les statistiques provinciales et fédérales portant sur l'incidence de la maltraitance infantile soulignent l'ampleur croissante de ce phénomène dans les quinze dernières années (Association des Centres jeunesse du Québec, 2014; Trocmé et al., 2001, 2010). On remarque que la prévalence des mauvais traitements chroniques serait plus importante dans les familles où l'un des parents souffre d'un trouble en santé mentale ou encore, s'il a lui-même vécu des abus ou de la négligence durant l'enfance (Lacharité et Éthier, 2007; Thornberry, 2009; Valentino, Nuttall, Comas, Borkowski et Akai, 2012). Malgré les niveaux élevés de détresse psychologique de ces parents, les programmes les plus largement diffusés dans le réseau public et communautaire au Canada ciblent rarement ces deux précédentes dimensions, se limitant le plus souvent à du soutien matériel ou au renforcement des compétences parentales (Lacharité, 2013). Or, plusieurs rapports et études soulignent l'efficacité relative de ces dernières approches à endiguer la perpétuation des problématiques familiales sur plusieures générations, de même qu'à rejoindre efficacement les parents les plus à risque (Boag-Munroe et Evangelou, 2012; Boivin et al., 2012; Mikton et Butchart, 2009; Silverman et al., 2008; Therrien et al., 2011). Partant de ces constats, des outils psychologiques destinés à ces parents et focalisés sur les phénomènes de répétition générationnelle de la maltraitance, seraient-ils des avenues fertiles pour le développement des pratiques en intervention? La démarche méthodologique de notre équipe de recherche (GIRJA) consistait en une recherche-action qualitative visant l'implantation – supervisée – du génogramme libre dans le suivi de huit jeunes parents (18-30 ans) en situation de vulnérabilités psychosociales. Le suivi, échelonné sur cinq rencontres, était mené par deux intervenants dans un organisme communautaire spécialisé de Montréal. Dans une visée exploratoire, ma thèse s'appuie sur les données empiriques de cette étude afin d'examiner spécifiquement les processus psychiques induits par le génogramme libre, lesquels pourraient concourir à modifier les cycles de maltraitance et de négligence dans les familles vulnérables. Pour ce faire, le verbatim des entretiens et les génogrammes collectés furent l'objet d'un codage ouvert à un niveau descriptif et catégoriel (Paillé et Mucchielli, 2012). Par la suite, une analyse focalisée et approfondie portait sur les catégories en lien avec nos questions de recherche. Ce deuxième niveau d'analyse fut soutenu par un cadre de référence théorique principalement psychodynamique. Le contenu de la thèse est en partie structuré par trois articles. Le premier formule une analyse critique des modèles d'intervention empiriquement validés dans ce contexte clinique et les plus largement diffusés au Canada. Le second, de nature empirique, décrit et analyse de manière approfondie certains mécanismes psychologiques défensifs chez les parents en difficultés, obstruant, dans l'intervention, l'abord de leur détresse psychologique. Toujours à partir de nos résultats, le dernier article met en lumière le potentiel thérapeutique du génogramme libre dans sa capacité à révéler au parent les attentes affectives et les conflits non-résolus agissant à son insu dans les liens générationnels, tout en amorçant en lui une dialectisation du discours défensif auparavant porté à l'égard de la filiation. Notre discussion et nos conclusions soulignent d'abord les retombées cliniques pouvant être espérées du génogramme libre lorsqu'intégré aux pratiques d'intervention déjà existantes dans les milieux spécialisés. Elles appuient également la nécessité de mener des recherches extensives suite à notre étude dans le but d'évaluer – à plus grande échelle et de façon plus précise – l'efficacité thérapeutique de dispositifs générationnels à l'endroit des facteurs de prédisposition psychologique impliqués dans les parentalités à risque. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : parentalité, maltraitance, obstacles thérapeutiques, génogramme libre, recherche-action.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Gilbert, Sophie
Mots-clés ou Sujets: Enfants -- Violence envers -- Canada / Enfants maltraités / Familles inadaptées -- Services / Parents violents -- Prédisposition / Génogrammes / Recherche-action
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 oct. 2016 18:48
Dernière modification: 07 oct. 2016 18:48
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8931

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...