Les rôles et les perceptions de pères d'enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme

Goulet, Francis (2016). « Les rôles et les perceptions de pères d'enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB)

Résumé

Devenir père représente une étape importante dans la vie de couple. L'éducation d'un enfant s'avère exigeante tant pour la mère que pour le père. La présence d'un trouble du spectre de l'autisme (TSA) chez l'enfant bouleverse la vie familiale et entraîne une réorganisation des rôles dans la famille. Compte tenu des déficits associés au TSA, l'éducation d'un enfant ayant un TSA pose des défis pour l'autonomie, l'intégration sociale, scolaire et professionnelle de celui-ci. Peu d'études évaluent auprès de pères d'enfants ayant un TSA leurs rôles et leurs perceptions des conséquences du TSA sur leur vie personnelle et celle de leur famille. Cette étude explore auprès de 14 pères les thématiques suivantes : l'annonce du diagnostic, les soutiens formel et informel reçus, l'expérience des pères avec les services, leurs préoccupations au regard de l'avenir de l'enfant, leurs rôles auprès de celui-ci, leur perception des conséquences du TSA sur leur vie personnelle et celle de leur famille ainsi que leurs recommandations à d'autres pères d'enfants ayant un TSA. Les données sont recueillies à l'aide d'un protocole d'entrevue élaboré par l'auteur. Ce protocole est validé auprès de six experts. L'analyse de contenu de Miles et Huberman (2003) a servi à analyser les verbatim des participants. Les résultats indiquent que les pères ont peu de connaissances sur le TSA avant l'annonce du diagnostic. Leurs préoccupations en ce qui a trait au développement de l'enfant concernent globalement des anomalies sur les plans langagier ou de l'audition, des difficultés dans les interactions sociales, des atypies dans le jeu, des retards de développement de même que des particularités dans les intérêts de l'enfant. Aucun père n'a manifesté en premier dans la famille des préoccupations au regard du développement de l'enfant. Les émotions ressenties lors de l'annonce du diagnostic varient entre un sentiment de soulagement, d'acceptation, de tristesse et de colère. Afin de s'adapter à cette situation, peu de pères ont été soutenus par leur famille. Ceux-ci ont reçu davantage de soutien de leurs amis et collègues de travail de même que par les dispensateurs de services. L'obtention des services publics pour l'enfant s'avère pénible. La transition des services du réseau de la santé vers ceux de l'éducation se vit difficilement en raison du manque d'accessibilité. Toutefois, les pères sont généralement satisfaits lorsque les services sont reçus. Des effets positifs concernant les services octroyés à l'enfant sont notés sur les plans du langage, de la communication, de la motricité, des comportements problématiques et de l'autonomie personnelle. Cependant, les participants notent des difficultés sur les plans de la gestion de l'horaire et l'investissement de temps requis par les services. La totalité des pères entretient des inquiétudes par rapport à l'avenir de leur enfant, principalement quant à son autonomie, sa vie sociale, son futur travail et l'après-parent. Tous ont l'intention de contribuer à son avenir en le soutenant quotidiennement et financièrement, de même qu'en l'aidant à développer son autonomie et des compétences. Les pères adoptent une multitude de rôles et sont impliqués dans plusieurs sphères de l'éducation de l'enfant : éducation familiale, loisirs et activités physiques, vie scolaire, services à l'enfant, transport et soutien financier. Les rôles paternels diffèrent de ceux exercés auprès de la fratrie en termes de supervision, d'accompagnement au quotidien ainsi que dans la manière d'exercer la discipline et de jouer avec l'enfant. Les pères identifient plusieurs conséquences du TSA sur leur vie personnelle par rapport à leurs loisirs, à leurs habitudes de vie, au travail et à leurs projets futurs. Sur le plan familial, des difficultés conjugales et familiales sont notées. De plus, la fratrie se trouve aussi affectée tant positivement que négativement par la condition de l'enfant. En somme, cette recherche exploratoire a permis d'obtenir un portrait de l'expérience des pères d'enfants ayant un TSA. Suite aux commentaires des participants, diverses recommandations cliniques et de recherche sont proposées en conclusion de cet essai. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : pères, famille, trouble du spectre de l'autisme, rôle, services

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Goupil, Georgette
Mots-clés ou Sujets: Autisme / Enfants autistes / Pères d'enfants autistes -- Attitudes / Père et enfant / Troubles envahissants du développement -- Patients -- Services -- Québec (Province) / Parents d'enfants autistes -- Services -- Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 oct. 2016 18:33
Dernière modification: 07 oct. 2016 18:33
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8923

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...