État psychologique chez les hommes et les femmes souffrant de maladie pulmonaire obstructive chronique : influence sur le taux de réexacerbation

Laurin, Catherine (2008). « État psychologique chez les hommes et les femmes souffrant de maladie pulmonaire obstructive chronique : influence sur le taux de réexacerbation » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Cette thèse doctorale vise à évaluer, chez les hommes et les femmes atteints d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) en état stable, la prévalence des troubles psychiatriques, la présence de symptômes de détresse psychologique, d'anxiété et de dépression, la qualité de vie ainsi que l'impact prospectif des troubles psychiatriques sur l'évolution de la maladie, plus spécifiquement sur le taux de réexacerbations traitées sur une base externe et traitées à l'hôpital. Elle se compose de quatre chapitres. Le premier constitue une introduction résumant l'état des recherches en lien avec la présente thèse. Les deuxième et troisième chapitres comportent deux articles scientifiques. Enfin, le quatrième chapitre présente une discussion générale sur les principaux résultats des articles et souligne les implications cliniques des résultats. Il aborde également les défis du transfert des connaissances et suggère des moyens de transmission des résultats et de ses implications. Il précise la contribution et les limites de la thèse, propose des pistes de recherches et se termine sur une conclusion générale. Les résultats rapportés dans le premier article indiquent une forte prévalence de troubles psychiatriques (troubles de l'humeur et d'anxiété) chez les patients atteints de MPOC (49 %), près de deux fois plus élevée chez les femmes que chez les hommes. Les femmes manifestent de façon statistiquement significative plus de symptômes de détresse psychologique, anxieux et dépressifs, une moins grande confiance en leur capacité de contrôler leurs symptômes respiratoires et une moins bonne qualité de vie. Les résultats énoncés dans le deuxième article démontrent que les troubles psychiatriques sont étroitement associés au nombre et au risque d'exacerbations, particulièrement celles traitées sur une base externe. La proportion de variance de ces exacerbations attribuable à la morbidité psychiatrique est de 25 % dans le présent échantillon. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Maladie pulmonaire obstructive chronique, Différences hommes-femmes, Différences entre les sexes, Exacerbations, Sexe, Troubles psychiatriques, Symptômes anxieux, Symptômes dépressifs, Détresse psychologique, Qualité de vie, Devis prospectif, Devis transversal.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Dupuis, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Broncho-pneumopathie chronique obstructive, Différence selon le sexe, Épidémiologie psychiatrique, Impact psychologique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 août 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:05
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/887

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...