Synthèse d'organobismuthanes hautement fonctionnalisés et leurs applications dans la formation de liens C-C, C-N et C-O

Petiot, Pauline (2016). « Synthèse d'organobismuthanes hautement fonctionnalisés et leurs applications dans la formation de liens C-C, C-N et C-O » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en chimie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (47MB)

Résumé

Le développement de nouvelles méthodologies de synthèse pour la formation de liens C-C, C-N et C-O est essentiel pour la préparation de molécules d'intérêt thérapeutique. Les organobismuthanes ont trouvé leur place dans le domaine de la chimie organique dû à leur réactivité unique, leur stabilité, leur faible coût ainsi qu'à leur tolérance aux groupements fonctionnels sensibles. Les organobismuthanes présentent une réactivité semblable à celle des organomercures, tout en étant non toxiques, permettant ainsi le développement de méthodologies plus respectueuses de l'environnement. La conception de complexes organométalliques de bismuth et leurs modifications ont été réalisées afin de les appliquer en réaction de couplage pour la formation de nouveaux liens. Premièrement, dans la formation de liens C-C, les complexes trialkylbismuthanes ont été couplés, par catalyse au palladium, à des 2-haloazines et diazines fonctionnalisées. À ce jour, cette méthode de couplage de trialkylbismuthanes sur des pyridines, pyrimidines, pyridazines et pyrazines est une des méthodes développées la plus complète. Par la suite, une méthode de couplage au palladium impliquant des triarylbismuthanes a été appliquée sur ce même type de substrats afin d'apporter une alternative aux méthodes déjà connues dans la littérature. Dans la formation de liens C-N, une amélioration de la réaction de N-arylation d'indoles, publiée par les professeurs Derek H.R. Barton et Jean-Pierre Finet en 1988, a été rapportée grâce au bismuth trivalent. A l'issu de cet article, une méthode de O-arylation de 1,2-aminoalcools N-protégés a été développée. Dans la continuité de la formation de liens C-O, de nombreuses solutions ont été rapportées dans la littérature pour la synthèse de diaryles éthers, notamment la réaction d'Ullmann, d'Evans, Chan et Lam ou encore de Buchwald. Cependant, ces méthodes comportent des limitations comme de hautes températures de chauffage, l'utilisation d'un excès de réactif organométallique/catalyseur ou encore l'utilisation de ligands complexes. De ce fait, une nouvelle méthode de synthèse de diaryles éthers a été développée avec l'utilisation de triarylbismuthanes fonctionnalisés. Finalement, la complexité des groupements fonctionnels sur l'organobismuthane a été poussée à son paroxysme et leurs réactivités ont été étudiées dans un dernier projet. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Méthodologie, molécules d'intérêt, organobismuthanes, réactions de couplage, groupements fonctionnels

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Gagnon, Alexandre
Mots-clés ou Sujets: Organobismuthanes / Bismuth -- Composés / Composés organométalliques -- Synthèse / Induction chimique / Groupements fonctionnels (Chimie) / Molécules -- Emploi en thérapeutique
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de chimie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 31 août 2016 19:07
Dernière modification: 31 août 2016 19:07
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8777

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...