Militer avec la folie : le pli politique du mouvement antimanicomial à Rio de Janeiro

Schäppi, Paula Brum (2016). « Militer avec la folie : le pli politique du mouvement antimanicomial à Rio de Janeiro » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Cette thèse vise à comprendre comment un mouvement social – le mouvement antimanicomial (anti-asilaire) brésilien – contribue aux transformations contemporaines des rapports sociaux à la folie. Elle propose une discussion sur l'articulation entre folie et politique par le biais d'une cartographie de l'antenne (nucleo) de Rio de Janeiro de ce mouvement. Suivant cette approche méthodologique – qui implique de participer au territoire collectif de production de sens qu'elle propose d'étudier – l'enquête de terrain effectuée en 2012 consiste en des observations participantes de réunions et des entretiens avec des militants. Au Brésil, le mouvement antimanicomial est un acteur incontournable de la Réforme psychiatrique visant la construction d'une politique publique de santé mentale non asilaire et inclusive. À l'heure actuelle, avec l'engagement militant des « usagers de services de santé mentale » le mouvement antimanicomial, et notamment son antenne de Rio, expérimentent un agencement singulier entre folie et militantisme. Ce dernier est investigué à travers la notion de pli politique. Dans une mise en dialogue entre la philosophie de Deleuze et Guattari et celle de Rancière, cette notion fonctionne en tant qu'outil analytique permettant d'interroger les productions du Mouvement national de lutte antimanicomial (MNLA) de Rio. Ainsi ce travail de recherche explore la façon dont le pli politique du MNLA se produit en tant qu'expérimentation de déplacements dans les lignes de partage de pouvoir/savoir. Ces déplacements sont multiples et la cartographie proposée dans cette thèse permet d'en saisir quelques-uns. Le premier est l'espace politique ouvert par le mouvement, qui se concrétise depuis environ trente ans sous la forme de rodas (assemblées délibératives) bimensuelles, des discussions et actions collectives qui s'y tissent, mais aussi des débats et controverses qui s'y articulent. En 2012, les luttes contre les restrictions à la mobilité dans la ville, contre l'internement forcé des personnes en situation d'itinérance sous prétexte de consommation de drogues, ou pour l'affirmation d'un militantisme des usagers légitime, sont les principaux thèmes de cet espace politique. Le deuxième déplacement consiste en l'actualisation de micropolitiques dans la roda. La « latéralité », l'inclusion et la composition avec des prises de parole disjonctives dans un style de militantisme où l'inter-affectation des corps est une composante essentielle sont des exemples de micropolitiques analysées. Le troisième déplacement identifié par le biais du « perspectivisme » militant est une multitude de façons de faire sens avec le militantisme où les affects, les expériences et la souffrance psychique sont des éléments indispensables à la composition collective d'un « plan commun ». La cartographie du pli politique du MNLA à Rio permet de saisir l'imbrication peu explorée entre folie et politique. À partir du cas brésilien, elle permet d'interroger plus largement les rapports que les sociétés contemporaines entretiennent avec l'univers de la folie. Après plusieurs années de désinstitutionalisation, la circulation de la différence dans l'espace public et de prises de parole disjonctives dans les espaces politiques sont-elles effectives? Cette recherche cartographique permet d'approcher les débats et questionnements collectifs d'un mouvement social « en train de se faire » dans sa lutte contre les nouvelles formes d'enfermement et pour « une société sans asiles ». ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : santé mentale, pli politique, folie, militantisme, mouvement antimanicomial

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Otero, Marcelo
Mots-clés ou Sujets: Movimento da Luta Antimanicomial (Brésil) / Mouvements sociaux / Folie -- Aspect sociologique / Folie -- Aspect politique / Santé mentale -- Brésil -- Rio de Janeiro
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 juill. 2016 13:56
Dernière modification: 05 juill. 2016 13:56
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8679

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...