L'image en amont du texte littéraire

Wilhelmy, Audrée (2015). « L'image en amont du texte littéraire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (26MB)

Résumé

Conformément aux critères du programme de création du Doctorat en études et pratiques des arts de l'UQAM, la présente thèse est composée de deux parties distinctes, un roman, Les Sangs, et une réflexion théorique portant sur la fonction de l'image dans le processus d'écriture des textes littéraires. Le roman Les Sangs (Leméac 2013, Grasset 2015) déconstruit la figure notoire du meurtrier Barbe bleue. Il reprend du conte homonyme de Perrault les sept femmes et leur mari-assassin, mais en renverse le sens en faisant des victimes les formatrices de leur meurtrier. Les journaux intimes, lettres et autres écrits qu'elles laissent derrière forment le corps de cette intrigue qui interroge les limites floues du consentement. Misant sur le caractère déstabilisant de l'amoralité, Les sangs ne condamne pas les crimes commis par son protagoniste, pas plus qu'il ne les défend, poussant ainsi le lecteur à s'interroger sur ses propres valeurs. La démarche littéraire ayant trouvé son aboutissement dans Les Sangs est à l'origine de la recherche théorique menée dans un deuxième temps : ce sont les nombreux dessins nécessaires à la rédaction du roman qui ont inspiré le projet de recherche doctoral. Le dernier chapitre de la thèse leur est d'ailleurs consacré. Si le rapport entre texte et image a toujours fait partie des réflexions entourant les processus créatifs, depuis la philosophie antique jusqu'à l'anthropologie contemporaine, si les images occupent, depuis le XIXe siècle, une place indéniable dans le processus rédactionnel de nombreux écrivains, les chercheurs en littérature s'y intéressent plus assidument depuis l'avènement des études interdisciplinaires, c'est-à-dire il y a un peu plus de vingt ans, et ils n'ont pas encore dressé un portrait d'ensemble du phénomène. Les principaux spécialistes de la question, les généticiens de la littérature, se sont jusqu'à maintenant concentrés sur l'étude de certains cas notoires, sans dégager de ceux-ci des tendances particulières. La présente thèse vise, entre autres, à prendre le recul nécessaire afin de dresser l'inventaire des différents types de traces graphiques qu'il est possible de trouver dans les manuscrits des auteurs d'hier et d'aujourd'hui. En assemblant ces données sous la forme d'une typologie, nous souhaitons démontrer les liens fonctionnels unissant texte et image dans les archives des écrivains, afin d'aborder, dans un deuxième temps, le côté fondateur de l'image et de réfléchir à son émergence – généralement antérieure au texte – comme prémisse de l'œuvre à venir. L'analyse de cas singuliers, ceux de Perrine Leblanc (L'homme blanc), Élise Turcotte (Autobiographie de l'esprit) et Marc Séguin (La foi du Braconnier), seront l'occasion de penser aux différentes modalités de cette antériorité de l'image. L'image en amont du texte littéraire, c'est celle qui permet le surgissement du texte, même si elle n'est plus nécessairement perceptible dans l'œuvre achevée.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur. La thèse originale comporte un document d'accompagnement disponible uniquement à la collection spéciale de la bibliothèque.
Directeur de thèse: Lapointe, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Art et littérature / Illustrations, images, etc. dans la littérature / Création littéraire / Écrivains québécois -- 21e siècle / Barbe-Bleue (Personnage légendaire) dans la littérature / Mémoire-création / Roman
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 mai 2016 15:07
Dernière modification: 18 mai 2016 15:07
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8465

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...