Interaction entre le sommeil et les fonctions cognitives chez les enfants autistes

Tessier, Sophie (2015). « Interaction entre le sommeil et les fonctions cognitives chez les enfants autistes » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

L'autisme est caractérisé par une altération du comportement et du traitement cognitif de l'information. De plus, une grande proportion d'enfants autistes présente des anomalies du sommeil, y compris des atypies de l'activité à l'électroencéphalographie (EEG). Or, on sait que le sommeil entretient une relation étroite avec le fonctionnement diurne. Notre objectif était donc de mieux comprendre les relations entre le sommeil des enfants autistes et le fonctionnement cognitif diurne. Le premier volet de cette thèse porte sur la relation entre le rendement intellectuel et les caractéristiques du stade 2 du sommeil, soit la densité et la durée des fuseaux de sommeil et l'activité EEG de type sigma. Aucune différence de quotient intellectuel entre le groupe d'enfants autistes et le groupe d'enfants à développement typique que nous avons étudié n'était présente. La densité et la durée des fuseaux de sommeil en région frontale ainsi que l'activité spectrale sigma rapide (13-16Hz) dans les régions centrales étaient plus faibles chez les enfants autistes. Les enfants autistes ont aussi montré une corrélation négative entre la densité de fuseaux en région centrale et le quotient intellectuel tandis que les enfants à développement typique ont montré une corrélation négative entre la densité des fuseaux de sommeil en frontal et le quotient intellectuel. Seulement les enfants à développement typique ont montré une corrélation positive entre le quotient intellectuel et la durée des fuseaux de sommeil ainsi qu'avec l'activité EEG sigma rapide. Le deuxième volet de cette thèse porte sur la relation entre la mémoire de visages exprimant différentes émotions et les caractéristiques du sommeil paradoxal, soit les mouvements oculaires rapides et l'activité EEG de types bêta et thêta. Aucune différence n'a été relevée pour l'ensemble des marqueurs en sommeil, à l'exception d'une plus grande activité EEG thêta dans la région pariétale chez les enfants autistes. À la tâche de mémoire des visages, les enfants autistes avaient un temps de réaction plus long pour les visages neutres en rappel différé, soit le matin après l'enregistrement en sommeil. Les enfants à développement typique ont montré une corrélation positive entre l'amélioration du rappel des visages neutres et chacune des mesures d'activité spectrale. Ils ont aussi montré une corrélation positive entre l'amélioration du temps de réaction pour le rappel de l'ensemble des visages et la densité des mouvements oculaires rapides. Les enfants autistes ont montré une corrélation positive entre l'amélioration du temps de réaction pour le rappel des visages positifs et l'activité thêta dans la région occipitale, ainsi qu'une corrélation négative entre l'amélioration du temps de réaction pour le rappel des visages négatifs et l'activité bêta dans les régions pariétales et occipitales. Ainsi, il est possible de constater des atypies dans l'activité cérébrale des enfants autistes durant le sommeil, même en l'absence de plainte subjective. On trouve également des patrons de corrélations différents entre les groupes, ce qui montre que le traitement cognitif de l'information n'est pas associé aux mêmes réseaux neuronaux durant le sommeil chez les deux groupes d'enfants. Il est donc possible de croire en une organisation cérébrale atypique dans l'autisme, associé à ses particularités dans le traitement diurne de l'information cognitive. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : autisme, sommeil, activité spectrale, fuseaux de sommeil, mouvements oculaires rapides, cognition, intelligence, mémoire

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Scherzer, Peter B.
Mots-clés ou Sujets: Autisme / Enfants autistes / Apprentissage cognitif / Sommeil / Sommeil paradoxal / Rythme sigma / Intelligence / Mémoire / Traitement de l'information chez l'enfant
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 avr. 2016 18:11
Dernière modification: 22 avr. 2016 18:11
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8224

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...