Description et sources des malentendus relatifs à l'activité personnelle chez les élèves de maternelle : une étude des rituels du matin au cours d'une année scolaire

Purdy, Marielle (2015). « Description et sources des malentendus relatifs à l'activité personnelle chez les élèves de maternelle : une étude des rituels du matin au cours d'une année scolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB)

Résumé

L'enseignement préscolaire assure la première rencontre des enfants avec la « forme scolaire » (Lahire, 2008). En effet, au cours d'une année de maternelle, les enfants adoptent un nouveau rôle d'élève et construisent une représentation des attentes comportementales, cognitives et langagières de l'institution scolaire. Pour aider les élèves dans cette élaboration, les enseignants de maternelle privilégient les rituels du matin, tels que le calendrier, l'appel et la causerie (Briquet-Duhazé & Quinel-Périnel, 2009; Dumas, 2009). Cependant, une partie des élèves de maternelle connaît des malentendus relatifs aux enjeux cognitifs et langagiers de l'école (Amigues & Zerbato-Poudou, 2000; Passerieux, 2003, 2012). Ces malentendus se maintiennent au cours du parcours scolaire d'une partie des élèves (Bonnéry, 2007). Ces élèves se concentrent davantage dans l'exécution de tâches que dans la réflexion et ils associent leurs réussites aux comportements attendus de l'enseignant. Ils semblent le plus souvent « agis » par l'enseignant, sans entreprendre d'activité intellectuelle personnelle (Bautier, 1988). Cette thèse repose sur l'observation des rituels du matin pendant une année dans une classe de maternelle au Québec. Elle analyse conjointement d'une part, les représentations et éventuels malentendus des élèves de maternelle et, d'autre part, les pratiques de leur enseignante au cours de cette année scolaire. Une méthodologie d'entretien originale avec les élèves est proposée afin d'accéder à leurs représentations de leur activité personnelle. Cette méthodologie permet également de décrire les malentendus éventuels. De plus, une observation qualitative des dispositifs et des gestes de l'enseignant est mise en œuvre pour identifier les sources possibles de ces malentendus. Les résultats obtenus au cours des entretiens menés avec les élèves mettent en évidence que, si la majorité d'entre eux exprime bien les attentes comportementales et les savoirs mis en œuvre par l'enseignante, ces élèves n'explicitent pas pour autant l'activité cognitive personnelle requise. L'analyse des dispositifs et des gestes de l'enseignante révèle également un brouillage des enjeux cognitifs et langagiers dans les situations scolaires mises en œuvre pour exposer les élèves à des savoirs. En effet, une coexistence de dispositifs potentiellement contradictoires est mise en évidence, ainsi que la non-disponibilité des instruments compris dans les dispositifs par les élèves. De plus, trois caractéristiques concernant les gestes de l'enseignant sont récurrentes : le recours à des gestes privilégiant les expériences personnelles et familières, les gestes ostensifs, et la mise en place de situations privilégiant l'action matérielle. Enfin, dans la partie conclusive de la thèse, les gestes observés de l'enseignant sont compris sur un plan transpersonnel (Clot, 2007), en analysant les représentations des enseignants appartenant au genre professionnel des enseignants de maternelle, et sur un plan impersonnel (Clot, 2007), par une analyse des prescriptions institutionnelles. Cette approche met en évidence des discours en tension dans les prescriptions institutionnelles concernant la responsabilité de la garde des enfants, l'école maternelle « scolarisante » et le jeu, la définition des savoirs, les compétences sociales et les services en concurrence. Ces tensions se répercutent également dans les représentations enseignantes de l'école maternelle. Dès lors, nous mettons en parallèle l'hétérogénéité des pratiques enseignantes et le brouillage historique et institutionnel des enjeux de la maternelle. En conclusion, tant la recherche que la formation des futurs enseignants devraient s'intéresser aux particularités de l'école maternelle en définissant les savoirs à construire par des enfants de 5 et 6 ans. Cette thèse énonce enfin le caractère crucial de recherches sur les répercussions des malentendus observés en maternelle sur la réussite ultérieure de l'élève. Dans la formation des enseignants de maternelle, une attention particulière doit être accordée aux rituels du matin pour qu'ils favorisent, chez les élèves, une conscience des attentes de l'institution scolaire et une activité intellectuelle personnelle. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : rituels du matin, malentendus, école maternelle, script, entretiens avec des enfants d'âge préscolaire, gestes de l'enseignant, dispositifs

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Merri, Maryvonne
Mots-clés ou Sujets: Écoles maternelles / Rituel (Psychologie) / Enfants d'âge préscolaire -- Attitudes / Représentation mentale chez l'enfant / Rapport au savoir / Malentendus (Communication) / Enseignants / Gestes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 avr. 2016 17:21
Dernière modification: 22 avr. 2016 17:21
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8210

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...