Analyse des facteurs de risque associés à la victimisation psychologique, sexuelle et physique des étudiantes universitaires dans le contexte de leurs relations amoureuses

Dubois-Couture, Antoine (2015). « Analyse des facteurs de risque associés à la victimisation psychologique, sexuelle et physique des étudiantes universitaires dans le contexte de leurs relations amoureuses » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

L'ampleur du phénomène de la violence dans les relations amoureuses et la sévérité des conséquences qu'elle engendre justifient le besoin de mieux documenter les mécanismes et les facteurs de risque associés à la victimisation. L'objectif visé par cet essai est d'explorer les facteurs de risque spécifiques liés à la victimisation psychologique, sexuelle et physique de jeunes femmes adultes en s'appuyant sur le modèle de Riggs et O'Leary (1989, 1996) qui suggère de considérer des variables liées aux antécédents individuels et au contexte de la relation. Cet objectif de mieux documenter les mécanismes et les facteurs de risque associés à la victimisation est visé dans une perspective de contribuer à l'élaboration de pratique préventive. Cet essai doctoral est constitué de trois chapitres. Le premier chapitre est une introduction générale sur la problématique et les modèles théoriques de la violence entre partenaires intimes. Le second chapitre est un article empirique intitulé « Analyse des facteurs de risque associés à la victimisation psychologique, sexuelle et physique des étudiantes universitaires dans le contexte de leurs relations amoureuses ». Finalement, le troisième chapitre présente une discussion plus générale mettant l'accent sur la contribution au niveau de l'intervention et de la prévention de la violence entre partenaires intimes. Cet essai doctoral se situe dans le cadre du volet québécois de l'International Dating Violence Study (IDVS). L'échantillon est composé de 228 étudiantes provenant de différents programmes de premier cycle de trois universités québécoises. La victimisation psychologique, sexuelle et physique est mesurée par la version française du Revised Conflict Tactics Scale (CTS2; Straus, Hamby, BoneyMcCoy, & Sugarman, 1996). Les variables liées aux antécédents individuels et celles liées au contexte de la relation sont évaluées par la version française du Personal and Relationships Profile (PRP; Straus, Hamby, Boney-McCoy, & Sugarman, 1999). Cette étude révèle que 32 % des participantes ont subi au moins un comportement de coercition sexuelle, 24,6 % ont subi au moins un acte de violence physique et 23,9 % ont été victimes de violence psychologique sévère au cours des 12 derniers mois. Des analyses de régression logistique hiérarchiques révèlent que la coercition sexuelle est associée au fait d'être témoin de violence familiale et aux conflits dans la relation; la violence physique est associée à une histoire de violence physique dans l'enfance et aux problèmes de communication dans la relation actuelle; alors que la violence psychologique subie est associée à une histoire de négligence, à l'agression sexuelle dans l'enfance, à la durée de la relation et aux problèmes de communication. Les résultats soutiennent le modèle de Riggs et O'Leary (1989, 1996) puisque chacune des formes de violence subies à l'âge adulte est associée à des variables liées aux antécédents et au contexte de la relation actuelle. Ce modèle semble utile dans une perspective d'élaboration de programmes de prévention puisqu'il favorise l'identification de sous-groupes particulièrement vulnérables et contribue à prédire dans quelles situations ces personnes sont davantage à risque de violence dans leur relation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Violence dans les relations amoureuses, facteurs de risque, modèles théoriques, étudiants universitaires, prévalence.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Boucher, Sophie
Mots-clés ou Sujets: Victimisation / Facteurs de risque / Violence dans les fréquentations / Étudiantes -- Violence envers / Violence psychologique envers les femmes / Crimes sexuels / Universités
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 22 avr. 2016 13:50
Dernière modification: 22 avr. 2016 13:50
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/8188

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...