Le bien-être dans l'enseignement : étude des forces de caractère chez des enseignants persévérants du primaire et du secondaire dans une approche axée sur la psychologie positive

Goyette, Nancy (2014). « Le bien-être dans l'enseignement : étude des forces de caractère chez des enseignants persévérants du primaire et du secondaire dans une approche axée sur la psychologie positive » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (36MB)

Résumé

Depuis la massification des systèmes éducatifs et la démocratisation de l'enseignement, le métier d'enseignant s'est complexifié (Tardif et Lessard, 1999), au point tel qu'un nombre inquiétant d'enseignants quittent la profession (Mukamurera, 2006). De plus, selon Houlfort et Sauvé (2010), les enseignants souffrent plus que jamais de maladies mentales causées en partie par leur travail. Pourtant, malgré ces faits, certains enseignants trouvent un sens au métier et réussissent à se développer une identité professionnelle affirmée qui les éloigne de la détresse psychologique et qui les aide à persévérer dans la profession. Ces mêmes enseignants éprouvent même du bien-être à évoluer dans le métier et se disent passionnés de l'enseignement. L'objectif général de recherche consiste donc à examiner les facteurs personnels qui favorisent le bien-être dans l'enseignement selon des enseignants persévérants du primaire et du secondaire. Pour répondre à cet objectif, cette recherche appuie son cadre théorique sur l'approche de la psychologie positive et approfondit deux concepts centraux : les dimensions du bien-être (Seligman, 2011) et les forces de caractère (Peterson et Seligman, 2004) qui ont été étudiées en contexte d'enseignement. Cette recherche de type qualitative utilise la méthode de Seidman (2001; 2006) qui s'attarde à la signification profonde des concepts à l'étude. Dans un souci de triangulation des méthodes (Karsenti et Savoie-Zajc, 2004), la carte heuristique a été utilisée lors des entrevues afin de s'assurer de la bonne compréhension des propos tenus par six participants lors des entrevues. L'analyse des données a été effectuée selon une approche inductive au regard des concepts centraux ainsi que de nouveaux éléments émergeant des propos des enseignants. Les résultats démontrent que parmi les cinq dimensions du bien-être, celle du sens, qui se décortique en 4 aspects (la construction identitaire, leur rôle significatif auprès des élèves, leur responsabilité sociale et le développement des élèves par l'atteinte d'objectifs) est au cœur du processus de création de sens du métier. Les autres dimensions prédominantes du bien-être que sont les émotions émotives et les relations positives y jouent un rôle d'auxiliaire. De plus, selon les répondants, trois nouvelles dimensions du bien-être se rattachent au contexte précis de leur métier : la passion pour l'enseignement, l'engagement professionnel et le sentiment de compétence. Enfin, pour ce qui est des cinq forces de caractère recensées, l'amour (bonté), la persévérance, la bienveillance, l'autorégulation et la créativité encadrent ce processus de création de sens par une interaction constante avec tous ces éléments. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Bien-être en enseignement, forces de caractère, passion de l'enseignement, persévérance, psychologie positive en éducation, sens du métier.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lebel, Christine
Mots-clés ou Sujets: Enseignement / Bien-être / Volonté / Persévérance / Enseignants -- Psychologie / Enseignants -- Attitudes / Psychologie positive
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 janv. 2016 14:40
Dernière modification: 11 janv. 2016 14:40
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/7687

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...