La recherche de sens chez les survivantes d'agressions à caractère sexuel durant l'enfance ou l'adolescence présentant un état de stress post-traumatique

Geninet, Isabelle (2007). « La recherche de sens chez les survivantes d'agressions à caractère sexuel durant l'enfance ou l'adolescence présentant un état de stress post-traumatique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le fait de donner un sens à une expérience traumatique est reconnu comme une étape importante dans le processus d'adaptation des victimes d'événements traumatiques. L'objectif de l'article du premier chapitre est d'examiner les différentes facettes de la recherche de sens en intégrant les écrits reliés à plusieurs concepts apparentés à ce phénomène. La première partie présente trois théories explicatives de la recherche de sens. La seconde partie expose l'état des connaissances empiriques lié à divers types d'événements traumatiques. Finalement, la troisième partie souligne les problèmes méthodologiques inhérents à ce domaine de recherche et propose des pistes de recherches futures. Le deuxième chapitre de la thèse consiste en un article empirique portant sur l'évaluation de la relation entre la recherche de sens chez les survivantes d'agressions à caractère sexuel (ACS) durant l'enfance ou l'adolescence et l'état de stress posttraumatique (ÉSPT). Le premier objectif de l'étude consiste à évaluer si la présence de l'ÉSPT interfère avec la recherche de sens chez les femmes victimes d'ACS. Le second objectif consiste à évaluer si les survivantes d'ACS présentent des patrons de réponses différents de femmes victimes d'événements traumatiques de nature non-sexuelle. L'échantillon est composé de 103 survivantes d'événements traumatiques survenus avant l'âge de 18 ans. Les résultats indiquent que les survivantes d'ACS souffrant d'ÉSPT éprouvent une plus grande difficulté à mettre un terme à leurs pensées relatives à leur quête de sens et trouvent que leur réflexion interfère davantage avec leur fonctionnement. De plus, les survivantes d'ACS souffrant d'ÉSPT rapportent une intensité plus élevée de changements négatifs mais une intensité équivalente de changements positifs que les survivantes d'ACS sans ÉSPT. Aussi, les survivantes d'ACS (avec et sans ÉSPT) rapportent une intensité plus élevée de changements négatifs mais une intensité équivalente de changements positifs que les survivantes de traumas non-sexuels. Le fait que les survivantes d'ACS avec ÉSPT ne soient pas plus impliquées dans une quête de sens peut s'expliquer par la nature ancienne du trauma et le développement de comportements résilients face à une expérience stigmatizante. Finalement, dans le troisième chapitre de la thèse, les résultats de l'étude empirique (Chapitre II) sont discutés davantage en intégrant les informations contenues dans l'article théorique du chapitre I. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Agressions sexuelles, Abus sexuel, État de stress post-traumatique, PTSD, Recherche de sens, Croissance post-traumatique.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Marchand, André
Mots-clés ou Sujets: Adaptation psychologique, Enfant victime d'abus sexuel devenu adulte, Femme, Névrose post-traumatique, Signification (Psychologie)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 juin 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/734

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...