Nation, society and the state : the reconciliation of palestinian and jewish nationhood

Weisfeld, Abraham (2014). « Nation, society and the state : the reconciliation of palestinian and jewish nationhood » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (103MB)

Résumé

La nation comme entité sociale existe en raison d'une dynamique socio-économico-culturelles. Une société civile est le berceau d'une conscience collective donnant naissance à une personnalité commune, un soi-disant 'esprit national', une culture politique, une histoire, et peut-être une religion ou, une philosophie existentielle, ou une épistémologie. L'État-Nation devient un phénomène transitoire correspondant aux classes sociales, au genre et aux relations nationales répandues dans la société. La revendication d'une autodétermination est fondamentale face à l'impasse d'un conflit social basé sur 'la question nationale' et ces contradictions, comme l'avancent les théories classiques. Chaque partie du conflit fait des demandes basées sur son existence par principe, indépendamment des autres revendications semblables. Ainsi, la revendication nationale à l'autodétermination est considérée comme problématique puisqu'elle constitue des propositions mutuellement exclusives. Un examen de l'antinomie entre 'le moi' et 'le non-moi' permet de faire apparaître une méthodologie rendant possible la poursuite de l'analyse du conflit national. La différenciation entre la nation société, et l'État (et autres connotations idéologiques) permet à la conception de la société civile d'émerger comme un contexte favorable à la Nation. En conséquence, la distinction entre identités nationales et l'idéologie du nationalisme a permis la conservation de l'identité de la Nation dans le cadre d'une société commune. Par l'observation du conflit entre les peuples palestiniens-nes et Israël, l'analyse de la culture nationale permet de trouver les bases pour la réconciliation de leurs existences nationales en tant que Peuples, fondé ici sur des droits mutuels selon un principe de réciprocité. La méthode par laquelle la résolution de conflits nationaux permet la réconciliation devient la base pour la formation de la société civile, en tenant compte de la composition plurinationale de la population elle même prête à former une association fondée sur l'autonomie de ses diverses communautés de façon réciproque. De plus, de telles relations devraient être codifiées dans des dispositions constitutionnelles, symbolisant une telle réconciliation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Nation, autodétermination, état, autonomie, société, société civile, Palestinien, Palestinienne, Palestine, Juive, Juif, Israélien, Israélienne, Israël, sioniste, sionisme, la question nationale, peuple, culture, Bund, Bundist

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Olivier, Lawrence
Mots-clés ou Sujets: Nation, Nationalisme, Autonomie, Société civile, Palestiniens. Identité ethnique, Juifs. Israël. Identité, Israéliens, Sionisme, Conflit israélo-arabe, Israël, Palestine
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 oct. 2015 14:48
Dernière modification: 07 oct. 2015 14:48
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/7308

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...