Le trouble panique et l'idéation suicidaire au sein d'une population adulte avec de l'asthme

Favreau, Hélène (2015). « Le trouble panique et l'idéation suicidaire au sein d'une population adulte avec de l'asthme » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (37MB)

Résumé

L'asthme est une maladie chronique des plus répandues à travers le monde. Dans la majorité des cas, l'asthme est peu ou mal maîtrisé, alors que l'atteinte d'une maîtrise presque complète est maintenant possible grâce à un traitement approprié. La recherche des vingt dernières années a mis en lumière une forte prévalence de troubles anxieux au sein de la population d'individus asthmatiques adultes, estimée à 34 %, prévalence presque deux fois plus élevée que celle de la population générale (18 %). Plus précisément, le trouble panique (TP) est identifié comme étant le trouble anxieux le plus fortement associé à l'asthme comparativement aux autres troubles anxieux (anxiété sociale, trouble d'anxiété généralisée, phobie spécifique et état de stress post-traumatique), avec une prévalence autour de 12 %, ce qui est trois fois plus que celle retrouvée dans la population générale (3.7 %). Également, on constate que l'asthme est associé de façon importante à la présence d'idées suicidaires. Devant un tel constat de détresse psychologique associé à l'asthme, il convient d'examiner certains facteurs potentiels pouvant influencer la relation. Le présent projet doctoral a pour objectif général d'évaluer la relation entre le TP et les symptômes de panique, d'une part, et la morbidité de l'asthme, d'autre part. Plus précisément, cette thèse vise à évaluer la prévalence du TP et son impact sur la maîtrise de l'asthme, la qualité de vie ainsi que l'utilisation des soins de santé reliés à l'asthme après un suivi de quatre ans. Elle permet également d'évaluer la prévalence d'idées suicidaires et leurs risques d'apparition associés à la prise de médicaments anti-asthmatiques, au sein de la même population. Finalement, des objectifs exploratoires qui ont été ajoutés au terme de cette thèse permettent d'évaluer l'impact du TP sur la présence d'idées suicidaires chez les individus asthmatiques. De façon à mettre en contexte et à rendre compte du travail effectué et des résultats obtenus, la thèse est divisée en cinq chapitres. Le chapitre I permet de mettre en contexte le sujet de la thèse grâce à la présentation d'une recension des écrits. Un résumé des études antérieures recensées et de leurs lacunes méthodologiques est présenté. Les objectifs et les questions de recherche de la thèse sont ensuite énumérés en lien avec les deux articles de thèse. Le deuxième chapitre relate quant à lui la méthodologie utilisée aux fins des deux études dont il est par la suite question aux chapitres III et IV. Enfin, le chapitre V présente la discussion qui offre une synthèse des résultats des articles, propose quelques pistes d'interprétations, et présente l'implication clinique des résultats, le transfert des connaissances et les considérations méthodologiques, puis finalement la conclusion. De façon globale, les résultats exposés dans le premier article de la thèse indiquent que 10 % des adultes asthmatiques avaient un TP. Également, les résultats démontrent que les individus asthmatiques souffrant d'un TP sont plus susceptibles, à long terme, d'avoir une moins bonne maîtrise de leur asthme et d'avoir le sentiment qu'ils sont limités dans leurs activités, comparativement à ceux sans TP. De plus, les résultats indiquent que les individus asthmatiques présentant un niveau élevé de symptômes de panique (sans nécessairement avoir un TP) sont aussi plus susceptibles à long terme d'avoir une moins bonne maîtrise de leur asthme, de présenter une détresse psychologique, d'avoir des symptômes, d'utiliser leur inhalateur de dépannage ainsi que de se présenter à l'urgence pour leur asthme, comparativement à ceux ayant moins de symptômes de panique. Quant aux résultats rapportés dans le cadre du deuxième article de la thèse, ils révèlent que 11 ,5 % des adultes asthmatiques avaient des idées suicidaires. Également, ils démontrent que les idées suicidaires sont plus répandues chez les individus asthmatiques qui utilisent un type de médication anti-asthmatique, la théophylline, et cela, indépendamment de la dépression. Les mécanismes pouvant expliquer ce lien, ainsi que l'impact des variables modératrices, sont discutés au chapitre V. Finalement, lorsque des analyses exploratoires sont ajoutées au terme de cette thèse analysant les phénomènes exposés dans l'article présenté au chapitre IV, mais cette fois-ci en fonction du TP, on remarque que les idées suicidaires sont plus répandues chez les individus asthmatiques souffrants d'un TP comparativement à ceux qui n'en souffrent pas. De plus, lorsque le TP est inclus dans le modèle de régression, l'association entre les idées suicidaires et la prise de théophylline devient non significative, confirmant que le TP contribue de façon plus importante à la présence d'idées suicidaires que le fait d'être traité à la théophylline. Devant un tel constat d'augmentation de la morbidité de l'asthme reliée au TP à lui seul, l'accès à des ressources spécialisées en psychologie pour traiter le TP s'avère essentiel afin d'améliorer le pronostic, non seulement de la maladie mentale, mais aussi celui de la condition médicale, en favorisant l'obtention d'une maîtrise optimale de l'asthme.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lavoie, Kim
Mots-clés ou Sujets: Asthme, Asthmatiques. Psychologie, Trouble panique, Angoisse, Comportement suicidaire, Médicaments. Effets secondaires
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 sept. 2015 19:01
Dernière modification: 23 sept. 2015 19:01
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/7221

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...