L'apprentissage des sciences et des nouvelles technologies : processus collaboratifs chez des élèves d'école primaire

Écrement, Claudia (2007). « L'apprentissage des sciences et des nouvelles technologies : processus collaboratifs chez des élèves d'école primaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Cette étude cherche à comprendre les processus d'apprentissage d'élèves de la 6e année du primaire, et ce, en examinant la nature des interactions dans un contexte d'apprentissage des sciences et technologies. Afin d'approfondir leurs connaissances des phénomènes scientifiques, les enfants travaillent en équipe avec des outils informatiques nommés Crickets! qui proviennent du Media Lab, Massachusetts Institute of Technology (MIT). Ces blocs programmables sont des petits ordinateurs qui ne sont pas tellement plus gros que la batterie de 9 volts qui leur transmet de l'énergie. En raison de leur petite taille, ils peuvent être utilisés dans différents contextes. À l'aide du langage de programmation LOGO et de communication par transmission infrarouge, ces petits ordinateurs peuvent contrôler des moteurs et recevoir de l'information de détecteurs (son, lumière, toucher, ...). Des blocs LEGO et du matériel de bricolage peuvent servir à la construction de projets robotisés. Ces petits ordinateurs permettent aussi d'observer différents phénomènes de l'environnement, car leurs détecteurs peuvent capter de l'information et ainsi permettre à ses utilisateurs de faire de la collecte de données. Les usagers parviennent à construire des petits robots qui peuvent communiquer entre eux et qui sont programmables à distance. Des observations qualitatives ont permis de faire une étude de cas sur l'utilisation des Crickets par des élèves travaillant en collaboration. Parmi les interactions d'un groupe de trois élèves, seuls les rôles sociaux et les diverses tâches effectuées ont été catégorisés et analysés. Par le biais d'analyses qualitatives et quantitatives, il a été possible d'observer la distribution de ces variables. Sans prétendre démontrer des évidences empiriques, cette étude illustre la richesse des interactions sociales variées dans une équipe de travail collaboratif ainsi que l'importance de la manipulation de matériel technologique attrayant dans un contexte de l'apprentissage des sciences. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Collaboration, Apprentissage, Constructivisme, Robotique et science.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lajoie, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Apprentissage coopératif, Élève du primaire, Enseignement primaire, Enseignement des sciences, Nouvelles technologies de l'information, Sciences (Disciplines scientifiques), Technologie éducative
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 20 juin 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:04
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/708

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...