L'ajustement dyadique, la communication et la résolution de problèmes : la perception du joueur de jeux de hasard et d'argent et de son partenaire

Harvey, Pascale (2014). « L'ajustement dyadique, la communication et la résolution de problèmes : la perception du joueur de jeux de hasard et d'argent et de son partenaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Problématique : Le lien entre le jeu pathologique et le fonctionnement conjugal n'est pas documenté de façon rigoureuse dans les écrits scientifiques. Ces études sont principalement descriptives et résultent en grande partie d'observations cliniques. Elles documentent que partiellement le fonctionnement conjugal en rapportant principalement des conséquences pour la vie de couple sans cibler les variables propres au fonctionnement conjugal qui pourraient être traitées par la thérapie de couple comportementale (TCB). Enfin, la forte majorité des études n'utilisent pas de groupe témoin pour comparer les résultats obtenus. Par ailleurs, bien que le jeu chez les aînés prenne de plus en plus de place, les conséquences du jeu pathologique dans ce groupe d'âge sont peu documentées. Objectifs : Cette étude palie les lacunes méthodologiques actuellement trouvées dans les écrits en étudiant, à l'aide d'instruments standardisés et d'un groupe témoin, le lien entre le jeu problématique/pathologique et la communication interpersonnelle, la résolution de problèmes et l'ajustement dyadique. Un deuxième et dernier objectif consiste à étudier ces variables conjugales chez les joueurs âgés. Méthodologie : Il s'agit d'une étude corrélationnelle dans laquelle 107 couples répondent à des questionnaires auto-administrés et à une entrevue in vivo. Le SOGS et l'entrevue diagnostique sur le jeu pathologique basée sur les critères du DSM-N permettent de déterminer le niveau de jeu. Le premier objectif concerne 67 joueurs et 40 non-joueurs tandis que le deuxième objectif concerne 41 joueurs de 18-54 ans et 26 joueurs de plus de 55 ans. Résultats : Les analyses multivariées à mesures répétées suggèrent que les joueurs présentent de moins bonnes habiletés de communication, de moins bonnes habiletés de résolution de problèmes et un plus faible ajustement dyadique comparés aux non-joueurs. Cependant, les résultats ne permettent pas de conclure que les joueurs âgés ont un fonctionnement conjugal significativement moins bon que les joueurs plus jeunes. Conclusions : Le développement d'une TCB propre aux joueurs semble approprié. Rien n'indique, pour le moment, que cette TCB doit être différemment adaptée pour les joueurs plus âgés. Compte tenu de la détresse que peut présenter le partenaire non-joueur, il est discuté que la TCB devrait traiter le partenaire comme un patient et non comme un cothérapeute. De futures recherches devraient s'intéresser à la place que peut prendre le partenaire dans le traitement complexe de cette problématique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : joueur pathologique, joueur problématique, couples, communication, résolution de problèmes, ajustement dyadique, personnes âgées, partenaire.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Trudel, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Communication dans le couple, Couple, Joueur compulsif, Personne âgée, Résolution de problème, Thérapie de couple
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 juin 2015 18:42
Dernière modification: 08 juin 2015 18:42
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6957

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...