Évaluation d'impact d'une intervention visant la promotion de la compétence sociale chez les enfants agressifs à la maternelle

Moisan, Annick (2014). « Évaluation d'impact d'une intervention visant la promotion de la compétence sociale chez les enfants agressifs à la maternelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (17MB)

Résumé

Les comportements agressifs chroniques depuis le jeune âge constituent un facteur de risque pour des problèmes d'adaptation ultérieurs. Des recherches sur les cascades développementales font en outre ressortir l'effet domino des difficultés d'adaptation qui entraînent de plus grandes conséquences dans le temps, ce qui appuie l'importance des interventions précoces. Les chercheurs posent l'hypothèse que les enfants agressifs présentent des lacunes au plan de leur compétence sociale. Suite à la revue des modèles théoriques de la compétence sociale, trois composantes sont retenues : les habiletés sociocognitives (résolution de problèmes sociaux), les habiletés émotionnelles (identification et gestion des émotions) et les habiletés sociales (comportementales). Plusieurs programmes de prévention ont été mis sur pied depuis les trente dernières années afin de promouvoir la compétence sociale chez les enfants agressifs en ciblant ces trois composantes. Ce type d'intervention obtient généralement des tailles d'effets modestes, possiblement à cause de la faible généralisation des habiletés acquises de façon décontextualisée (ex. dans un groupe d'intervention). Un effort doit être fait afin d'impliquer les contextes de vie naturels de l'enfant et d'identifier quelles interventions sont efficaces, par exemple en mesurant l'impact de l'ajout d'une intervention supplémentaire. Le premier objectif de cette thèse consiste à examiner l'impact de deux interventions auprès des enfants agressifs à la maternelle. Ces deux interventions font partie du programme Fluppy qui est déjà implanté dans plusieurs écoles au Québec depuis 1990 et qui fait l'objet d'une vaste étude évaluative. La première intervention est de nature universelle et vise la promotion de la compétence sociale (PCS). Quinze ateliers sont animés en classe auprès de tous les élèves par une intervenante. La deuxième intervention, l'intervention dyadique (ID), est un ajout à la composante PCS et vise la généralisation des acquis du volet PCS, en plus de favoriser la formation de liens avec des pairs compétents socialement. L'enfant ciblé est jumelé avec un pair pendant dix séances afin de réaliser des activités sous la supervision d'une intervenante, ce qui lui permet de mettre en pratique les habiletés acquises dans le volet PCS. Le second objectif consiste en l'étude de l'effet modérateur de cinq variables propres à l'enfant (sexe, niveau initial d'agressivité et de comportements perturbateurs à la mesure de dépistage, agressivité réactive, hyperactivité et symptômes intériorisés) sur ces interventions afin d'identifier les facteurs influençant la direction ou l'intensité des effets de l'intervention sur les indicateurs d'adaptation. Un échantillon de 182 élèves jugés agressifs (69% de garçons) recruté dans 41 écoles de la Commission scolaire de Laval de 2002 à 2004 a été réparti aléatoirement dans trois conditions : 1) intervention PCS, 2) interventions PCS + ID, 3) et groupe contrôle. Les interventions ont été implantées de novembre à avril. Les effets des interventions sur les habiletés sociales et les habiletés sociocognitives ont été mesurés au moyen d'un questionnaire rempli par les parents et les enseignants, d'observation directe des comportements et d'une entrevue individuelle avec les enfants. Les mesures ont été prises avant les interventions (octobre) et après les interventions (mai). Les résultats indiquent qu'une intervention visant la promotion de la compétence sociale chez les enfants agressifs à la maternelle a des effets sur les composantes sociocognitive et comportementale de la compétence sociale. Une diminution des erreurs d'attribution d'intention dans les situations non ambigües est constatée dans les deux conditions expérimentales. Les enfants des conditions expérimentales obtiennent aussi un gain dans l'habileté « coopérer ». Le volet ID semble de plus avoir un effet ajouté comparativement au volet PCS pris seul pour les filles puisqu'on observe chez elles un gain de l'habileté « proposer une idée ». L'examen des modérateurs révèle que l'intervention semble assez bien adaptée aux enfants hyperactifs, puisque certains d'entre eux sont en mesure de faire des gains au plan de l'habileté « proposer une idée ». Le résultat le plus intéressant ressortant de l'étude des modérateurs est l'impact de l'agressivité réactive. Les enfants bénéficiant d'une intervention maintiennent leurs habiletés sociales telles que mesurées par l'enseignant, alors que ceux ne recevant aucune intervention montrent une baisse d'habiletés sociales selon ce répondant. Ceci pourrait témoigner d'un certain effet « protecteur » de l'intervention pour les enfants agressifs à la maternelle. En conclusion, les deux modalités d'intervention mises en place amènent des changements dans la compétence sociale des enfants agressifs à la maternelle dans les composantes sociocognitive et comportementale. L'amplitude des tailles d'effet demeure modeste, mais comparable aux autres interventions de même type. Finalement, les résultats permettent de faire ressortir des impacts des interventions telles qu'elles sont dispensées dans le milieu, ce qui vient en quelque sorte attester de la validité écologique des observations. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : compétence sociale, agressivité, prévention, préscolaire, modérateur

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Poulin, François
Mots-clés ou Sujets: Agressivité, Aptitude sociale, Enfant d'âge préscolaire, Maternelle (École), Prévention, Psychologie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 juin 2015 17:27
Dernière modification: 04 juin 2015 17:27
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6953

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...