Rapport au savoir et expérience scolaire d'adolescents et d'adolescentes victimes de la guerre inscrits en classe d'accueil à Montréal

Durand, Carole (2012). « Rapport au savoir et expérience scolaire d'adolescents et d'adolescentes victimes de la guerre inscrits en classe d'accueil à Montréal » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (18MB)

Résumé

La problématique est issue d'observations faites durant nos années à travailler en classe d'accueil. À cause de la situation politique (guerre, conflits armés) et économique dans le monde, plusieurs parents quittent leur pays avec leurs enfants pour venir s'établir au Québec. Parmi ces personnes, on retrouve des adolescents victimes de la guerre inscrits dans les classes d'accueil. Cette situation nous a menée à une réflexion sur leur expérience scolaire et leur rapport au savoir dans le but de comprendre leurs aspirations à atteindre leurs objectifs scolaires pour accéder aux classes ordinaires et pour aller au Cégep. Le cadre théorique et conceptuel s'appuie sur les recherches de Dubet et de Rochex sur la sociologie de l'expérience scolaire et du rapport au savoir. Plusieurs chercheurs ont établi la pertinence de considérer le rapport au savoir dans l'étude de l'expérience scolaire. La portée heuristique de la notion de rapport au savoir dépasse les limites explicatives des approches épistémiques ou exclusivement sociologiques. Ce rapport au savoir comprend la dimension épistémique (savoir-objet) la dimension sociale (rapport à l'autre) et la dimension identitaire (rapport à soi). Ces dynamiques s'articulent en une figure qui peut être révélée à un moment du vécu scolaire pour être analysée et interprétée dans une démarche de compréhension de l'expérience scolaire d'un individu ou d'un groupe. La recherche que nous proposons est de type qualitatif/interprétatif descriptif où la démarche inductive et exploratoire est recommandée. Elle s'appuie sur les témoignages de vingt-six adolescents et adolescentes victimes de la guerre. Pour répondre à ces questions, la cueillette des données s'est effectuée au moyen de quatre instruments, un entretien semi-dirigé portant sur deux volets, un bilan de savoirs et d'un groupe de discussion en notant dans le journal de bord des observations faites en classe lors du groupe de discussion. La description et l'analyse des données sont réalisées selon le modèle interactif d'analyse de contenu de Huberman et Miles (1991). Les cadres de compréhension et d'interprétation de notre recherche interpellent les champs psychologique, épistémologique, éducatif et sociologique. Les résultats montrent d'abord que les filles se mobilisent plus que les garçons et que ceux qui ont une expérience positive ont également un rapport au savoir satisfaisant. De plus, nous constatons que les adolescents de la guerre se situent dans une démarche institutionnelle. Ils apprennent le français pour aller en classe ordinaire ce qui fait disparaître le travail cognitif derrière les tâches scolaires. Enfin, tout compte fait, nous comprenons que la guerre n'a pas un réel impact sur la réussite scolaire des adolescents victimes. Au terme de cette étude, nous invitons les milieux concernés par les adolescents victimes de la guerre (parents, enseignants, pairs intervenants scolaire, chercheurs) à modifier le regard qu'elles portent sur cette clientèle. La présente recherche n'a pas la prétention d'explorer toutes les avenues que comportent l'expérience scolaire et le rapport au savoir des adolescents victime de la guerre. Cependant, elle demeure originale parce qu'elle ouvre des voies à explorer davantage et de nouvelles pistes de réflexion. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : expérience scolaire, rapport au savoir, adolescents victimes de la guerre, classe d'accueil, école secondaire.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Lefebvre, Marie-Louise
Mots-clés ou Sujets: Classe d'accueil, Adolescent, École secondaire, Victime de guerre, Rapport au savoir, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 déc. 2014 13:35
Dernière modification: 04 déc. 2014 13:35
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6410

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...