Network frameworks for tackling ecological and evolutionary problems

Layeghifard, Mehdi (2014). « Network frameworks for tackling ecological and evolutionary problems » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Notre vision de l'écologie et de l'évolution a beaucoup changé au cours des dernières décennies due aux découvertes des mécanismes complexes gouvernant les différents aspects de la vie, des cellules, aux populations, aux espèces et encore, aux communautés et métacommunautés. Par contre, l'analyse de ces phénomènes complexes nécessite le développement de nouveaux concepts de même que de nouveaux outils informatiques rapides et fiables. Un de ces nouveaux concepts, la théorie des graphes, gagne rapidement en popularité dans les domaines de l'écologie et de l'évolution grâce à des avancées théoriques et informatiques. L'objectif principal de ce doctorat est de développer un cadre d'étude basé sur la théorie des graphes afin de résoudre des problèmes possédant des caractéristiques de réseaux en écologie et en évolution (p. ex., évolution réticulée ou connectivité spatiale entre des communautés). Dans cette thèse, quatre problèmes différents sont abordés. Bien que les entités biologiques diffèrent entre les problèmes (variant des espèces aux communautés), ceux-ci peuvent tous être approchés par des approches de réseaux similaires. Ces quatre problèmes (un par chapitre) représentent chacun une contribution originale dans l'application méthodologique des réseaux : 1) construire des réseaux phylogénétiques consensus à partir de données contenant des signaux évolutifs contradictoires ; 2) retracer l'historique de dispersion des espèces ; 3) explorer l'hétérogénéité spatiale des metacommunautés ; et 4) mesurer la connectivité dans des réseaux de métacommunautés. Les résultats obtenus de l'application de ces méthodologies sur des données empiriques et/ou simulées démontrent que la complexité inhérente à plusieurs problèmes en écologie et en évolution peut être explorée et résolue à l'aide d'approches basées sur la théorie des graphes. Ainsi, la théorie des graphes, un outil flexible et robuste pour l'analyse de problèmes complexes, a un grand potentiel pour améliorer notre compréhension des systèmes en écologie et en évolution. ______________________________________________________________________________

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Peres-Neto, Pedro
Mots-clés ou Sujets: Analyse de réseau, Écologie, Évolution (Biologie), Réseau complexe, Système biologique, Théorie des graphes
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 déc. 2014 20:07
Dernière modification: 03 déc. 2014 20:07
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6356

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...