Étude des sensations physiques et physiologiques associées à l'orgasme chez l'homme et la femme sans difficulté avec cette phase de leur réponse sexuelle

Dubray, Samantha (2013). « Étude des sensations physiques et physiologiques associées à l'orgasme chez l'homme et la femme sans difficulté avec cette phase de leur réponse sexuelle » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (14MB)

Résumé

L'objectif de cette thèse était de développer et valider un outil de mesure sur les sensations physiques et physiologiques associées à l'orgasme chez l'homme et la femme ne présentant aucune difficulté sexuelle. La première partie de la thèse consistait à réaliser une recension des écrits scientifiques se rapportant à l'orgasme, puis à élaborer un questionnaire regroupant différentes catégories issues d'un modèle neurophysiologique de l'orgasme. Le questionnaire était alors soumis à un groupe d'expert pour en vérifier la validité de contenu, puis testé auprès d'un petit échantillon pour sonder sa cohérence interne et la pertinence de ses items. Le questionnaire était ensuite distribué à un échantillon final de 227 participants (122 hommes, 115 femmes) qui complétaient le questionnaire à domicile, après une activité sexuelle de leur choix menant à l'orgasme. Ce questionnaire était jumelé à un second questionnaire portant sur les sensations phénoménologiques de l'orgasme (Mah et Binik, 2002) pour évaluer la validité de convergence de l'outil. Les participants étaient invités à compléter les deux questionnaires à deux reprises pour évaluer la fidélité temporelle de l'outil. Un deuxième volet de recherche portait sur la validité discriminante de l'outil et se déroulait en laboratoire pour évaluer la capacité du questionnaire à discriminer une condition d'orgasme avec une condition d'excitation sexuelle sans orgasme. Les participants étaient alors invités à regarder des films érotiques et à se masturber, pendant qu'ils étaient laissés seuls dans l'intimité du laboratoire, et à atteindre l'orgasme dans une condition, et rester en mode d'excitation mais sans orgasme dans l'autre condition (distribuées au hasard), puis à compléter les deux outils en fin de test. Durant ce volet en laboratoire, la tension artérielle et le rythme cardiaque des participants étaient enregistrés à l'état de repos et à l'état d'orgasme ou d'excitation. Les résultats du premier volet, montraient des distributions normales pour trois des quatre indicateurs communs à l'orgasme (cardiovasculaire, musculaire et autonomique), le dernier (dysréflexie) relié aux composantes désagréables voire douloureuses de l'orgasme présentant une distribution aplatie avec un effet plancher. Les analyses de Cronbach montraient de bons indices pour chacune des catégories (cardiovasculaire = 0,769, musculaire = 0,714, autonomique = 0,711, dysréflexique = 0,697), aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Les analyses factorielles confirmaient la validité de construit du questionnaire sur chacun de ses indicateurs. La stabilité temporelle de l'outil était démontrée (r=0,75), tout comme sa validité de convergence (r=0,63) cependant avec un indice de corrélation moins élevée puisque les deux outils mesurent différents aspects de l'orgasme. Les analyses sur le second outil confirmaient ses qualités psychométriques telles que rapportées par les auteurs de l'instrument (Mah et Binik 2002). Les analyses du second volet en laboratoire confirment la validité discriminante du questionnaire développé en indiquant une différence statistiquement significative entre la condition d'orgasme et celle d'excitation sexuelle sans orgasme pour chacun des indicateurs [cardiovasculaire t(51) = -6,727, p<0,001; musculaire t(51) = -8 ,409, p<0,001; autonomique t(51) = -9,936, p<0,001; dysréflexique t(51) = -7,564, p<0,001]. Les analyses sur les mesures physiologiques montrent une hausse statistiquement significative entre l'état de repos et la condition expérimentale d'orgasme ou d'excitation sexuelle pour chacune des mesures [tension artérielle systolique F (1,49) = 58,813, p<0,001; tension artérielle diastolique F (1,49) = 14,01, p<0,001; rythme cardiaque F (1,49) = 39,216, p<0,001]. Seule la mesure de rythme cardiaque montre une valeur statistiquement supérieure pour l'orgasme comparé à l'excitation sexuelle [F (1,49) = 5,115, p<0,05]. Les hommes montrent par ailleurs des tensions artérielles (systolique et diastolique) statistiquement supérieures à celles des femmes [F (1,49) = 15,057 avec p<0,001], et une interaction significative montrant une hausse statistiquement supérieure de leur tension artérielle diastolique en condition expérimentale par rapport aux femmes [F (1,49) = 4,867, p<0,05]. Les résultats confirment donc la validité de l'outil développé et son intérêt pour offrir une définition plus opérationnelle de l'orgasme. Ces résultats sont interprétés en lien avec la littérature sur les signes de l'orgasme, tels qu'enregistrés dans les études précédentes, et tels que perçus dans la présente étude. Ils sont également interprétés en lien avec le modèle neurophysiologique proposé pour évaluer le mécanisme de l'orgasme. Les mesures de tension artérielle soulèvent par ailleurs les risques potentiels de l'activité sexuelle, notamment sur les hommes et en lien possible avec le vieillissement. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : orgasme, neurophysiologie orgasmes, psychométrie, questionnaire sexualité, excitation sexuelle.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Courtois, Frédérique
Mots-clés ou Sujets: Désir sexuel, Femme, Homme, Neurophysiologie, Orgasme, Psychométrie
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 03 déc. 2014 20:06
Dernière modification: 03 déc. 2014 20:06
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6355

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...