L'étude de la divergence chez le chien domestique

Laperlier, Stéphanie (2013). « L'étude de la divergence chez le chien domestique » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Dans le comportement de recherche de nourriture, les animaux ont recours à des règles cognitives, comme la moindre distance (choisir la cible la plus proche de la dernière visitée). Il existe une autre règle, celle de la divergence (choisir la cible la plus éloignée de la dernière visitée), ayant été observée chez diverses espèces dont le rat (Lachman et Brown, 1952; Lachman, 1965, 1969), le chat (Poucet, Buhot-Averseng et Thinus-Blanc, 1983) et le chien (Fabrigoule, 1974; Dumas et Dorais-Pagé, 2006), et pour laquelle plusieurs interprétations ont été suggérées pour en rendre compte. Toutefois, de façon surprenante, peu d'études ont porté sur cette règle et sur les facteurs déterminant son utilisation. La présente étude a pour but de clarifier certaines des conditions dans lesquelles apparaît la règle de la divergence et d'apporter des précisions quant à certaines des interprétations suggérées pour l'expliquer. Pour répondre à ces objectifs, deux expériences ont été menées chez le chien domestique au moyen d'une tâche d'élimination progressive (TEP), qui consiste à visiter plusieurs sites de nourriture distribués dans l'espace de recherche alors que l'animal est libre de les vider dans n'importe quel ordre du moment qu'il les vide tous. L'objectif de l'expérience 1 était de vérifier si, d'une part, la divergence pouvait apparaître dans une situation de jugement absolu à 4 cibles (condition 1) et si, d'autre part, une modulation de la charge cognitive par le biais d'une modification des angles de déviation inter-cibles adjacentes augmentait l'utilisation de la divergence (conditions 2, 3 et 4). Les résultats ont montré que les chiens ont utilisé la divergence de manière spontanée dans toutes les conditions, indiquant que la divergence peut être utilisée en situation de jugement absolu. Toutefois la modification de la déviation angulaire inter-cibles n'a pas eu d'impact sur l'application de la divergence. L'objectif de l'expérience 2 était de vérifier l'hypothèse selon laquelle une réduction du nombre de cibles par rapport à l'expérience 1 entraînerait une diminution de l'utilisation de la divergence (condition 1), à savoir un choix aléatoire des cibles, comme il avait été observé dans une étude antérieure (Dumas et Dorais-Pagé, 2006). Un autre objectif de l'expérience 2 était de vérifier l'hypothèse de la discrimination qui stipule que la divergence permettrait une meilleure distinction entre les cibles (Fabrigoule, 1974) (conditions 2 et 3). Les résultats montrent que lorsque le nombre de cibles est réduit à 3, les chiens n'utilisent pas la divergence, sans toutefois adopter un comportement tout à fait aléatoire; cependant les résultats des conditions 2 et 3 n'ont pas permis de conclure sur l'hypothèse de la discrimination. Pour expliquer les résultats des deux expériences, deux hypothèses sont évoquées et discutées en termes de causalité proximale : l'hypothèse de la discrimination (Fabrigoule, 1974), et l'hypothèse de la charge cognitive voulant que la divergence soit activée lorsque la charge cognitive de l'animal atteint un seuil critique. Nous concluons que l'hypothèse de la charge cognitive semble le mieux expliquer les résultats. La règle de la divergence est ensuite discutée en termes de causalité distale, où nous nous sommes référés à l'approche écologique pour suggérer que la divergence, autrement désignée comme l'alternance spontanée ou la stratégie « win-shift », pouvait avoir une valeur adaptative chez le chien. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : cognition animale, comportement de recherche de nourriture, règle de la divergence.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: L'essai a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Dumas, Claude
Mots-clés ou Sujets: Chien, Cognition animale, Comportement animal, Quête de nourriture, Psychologie, Règle de la divergence
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 nov. 2014 13:55
Dernière modification: 24 nov. 2014 13:55
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6353

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...