Pratiques culturelles d'élèves de la troisième secondaire dans le cyberespace : jonctions avec la classe d'art

Faucher, Christine (2013). « Pratiques culturelles d'élèves de la troisième secondaire dans le cyberespace : jonctions avec la classe d'art » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en études et pratiques des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (29MB)
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (16MB)

Résumé

Puisque le programme de formation des élèves du Québec invite les enseignants à recourir à la culture des jeunes comme pivot, et que ces derniers sont au cœur de la révolution numérique, il apparaissait essentiel de conduire une recherche visant à générer une connaissance actualisée en regard des pratiques culturelles d'adolescents québécois dans le cyberespace. Ayant pour objectif final le développement d'une pédagogie artistique adaptée à la culture et aux pratiques culturelles des jeunes, cette recherche porte également sur les jonctions unissant les cyberpratiques des participants à leurs pratiques artistiques à l'école. Pour atteindre cet objectif et répondre à nos questions de recherche, nous avons eu recours à un design méthodologique englobant diverses opérations et méthodes de recherches qualitatives. Les opérations sollicitées pour la collecte des données sont : l'entrevue de groupe de discussion, l'écranographie et l'entrevue d'explicitation de captures d'écrans. L'écranographie a permis aux participants de créer un inventaire visuel de leurs cyberpratiques. Grâce à l'entrevue d'explicitations, s'appuyant sur un questionnaire semi-directif, les participants se sont exprimés autour des images qu'ils ont glanées dans le cyberespace. En ce qui a trait à l'analyse des données, celle-ci s'appuie principalement sur l'analyse thématique continue. Le travail de codage et d'analyse a permis de générer une étude de cas multiple ainsi qu'un chapitre portant sur l'entrevue de groupe. Toutefois, à cette strate d'analyse liée à l'induction typique, s'en est ajoutée une deuxième, laquelle repose sur l'induction modérée. En effet, ce type d'analyse a permis, dans le sixième chapitre, de sonder nos données à la lumière de grilles d'analyse. Tout d'abord, les résultats de cette recherche sont présentés via l'analyse interprétative d'une entrevue de groupe. Celle-ci expose les divers sujets traités par les participants, dont la dissolution de frontières, le réseautage, l'accès instantané et la communication. Les jeunes participants ont exprimé une conception de la cyberculture qui, tout en favorisant la dissolution de frontières, est centrée sur les dimensions communicationnelles de leurs cyberpratiques. De plus, certains adolescents ont mis en saillie l'enrichissement culturel qui résulte de la fréquentation du cyberespace. Tandis que l'entrevue de groupe propose « d'entendre », de manière globale, les paroles des participants en regard de leurs cyberpratiques, l'étude de cas multiple présente le portrait détaillé de trois adolescents de manière individuelle. Ces cas, où sont analysées les différentes actions qui composent les pratiques culturelles, montrent une diversité d'intérêts allant de la littérature fantastique au téléchargement, en passant par la diffusion d'une production visuelle sur divers médias sociaux. Le chapitre multicas, portrait des pratiques culturelles des douze participants, consiste en une analyse croisée des entrevues individuelles et de l'entrevue de groupe. Ce chapitre a révélé la prépondérance de la communication et du recours à diverses ruses visant à contourner certaines règles. En outre, ce chapitre dévoile que les participants activent diverses habiletés liées à la culture de la participation, dont le jeu, la navigation transmédia et l'appropriation. Un schéma, celui de la rose des vents, a permis de situer l'ensemble des participants par rapport aux notions d'acteurs/spectateurs et de relation/exploration. La pratique culturelle sur Internet de la moitié des jeunes est surtout liée à la poursuite d'un intérêt, alors que l'autre moitié est davantage centrée sur la dimension relationnelle. De plus, à l'exception de trois participants, la plupart des adolescents interrogés possèdent une pratique culturelle axée sur la réception active de signes. En ce qui a trait aux jonctions entre les cyberpratiques des participants et leurs pratiques artistiques à l'école, cette recherche révèle entre autres choses l'importance des moteurs de recherche et des logiciels de traitement de l'image rendant possible l'appropriation, le bricolage, la stimulation de l'imaginaire ainsi que l'exploration visuelle et identitaire. De plus, la représentation de l'espace, dans les jeux vidéo, peut aussi servir d'inspiration. Cette recherche expose la possible migration, vers les réseaux sociaux, du processus de création et de productions visuelles liés au cours d'art. Enfin, ajoutons que les diverses jonctions explicitées par les jeunes sont tributaires de leur conception de l'art : moderniste ou postmoderniste. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : pratique culturelle, cyberespace, adolescence, enseignement des arts, entrevues d'explicitation de captures d'écrans, étude de cas multiple.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Richard, Moniques
Mots-clés ou Sujets: Adolescence, Cyberculture, Cyberespace, Enseignement de l'art, Troisième année (Secondaire), Pratique culturelle, Étude de cas
Unité d'appartenance: Faculté des arts
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 août 2014 20:46
Dernière modification: 19 mai 2015 15:54
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/6046

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...