"Worth living and worth giving" : Charles R. Crane et le progressisme wilsonien : la philanthropie comme moyen de réforme

Leclair, Zacharie (2013). « "Worth living and worth giving" : Charles R. Crane et le progressisme wilsonien : la philanthropie comme moyen de réforme » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (27MB)

Résumé

Au cœur du mouvement progressiste aux États-Unis et alors que le réformisme consolide sa place en politique nationale grâce à l'élection de Woodrow Wilson en 1912, émerge à côté du nouveau président élu la figure de Charles Richard Crane (1858-1939), auparavant quasi-inconnu sur la scène nationale. Industriel richissime, réformateur, mécène et philanthrope de Chicago, Crane avait fait sa marque dans les cercles progressistes du Midwest en plus d'avoir soigneusement cultivé des relations importantes à l'étranger. En même temps, ses intérêts et ses accointances variés le rendirent utiles aux yeux de Wilson qui l'intégra dans un cercle très sélect de conseillers intimes. Rapidement devenu ami avec le président, Crane fut tour à tour choisi pour de multiples tâches politico-diplomatiques de relative importance : contributeur majeur des élections de Wilson en 1912 et 1916, promoteur et facilitateur des réformes sociales et politiques du programme de la New Freedom, mission diplomatique en Russie révolutionnaire, soutien à la création de la Tchécoslovaquie, commission d'experts au Moyen-Orient dans le cadre de la Paix de Versailles et ambassade américaine en Chine comptent parmi ses principales tâches au sein du wilsonisme. À travers ces années avec Wilson, les plus déterminantes de sa vie à ses propres yeux, s'écrivit une carrière publique remarquable qui illustre des aspects du wilsonisme à la fois caractéristiques et inédits. Son engagement dans un réformisme assez radical, qui se manifesta autant dans la sphère nationale, avec des politiques agraires et anti-monopolistiques, qu'à l'étranger, avec l'appui à des causes révolutionnaires, anti-impérialistes et humanitaires, et la constance de son discours wilsonien et de son appui à Wilson apportent un éclairage différent à la perspective historienne du progressisme wilsonien et de l'époque qui l'a produit et façonné. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Charles Richard Crane, Woodrow Wilson, relations internationales, Première Guerre mondiale, histoire de États-Unis, ère progressiste

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Robinson, Greg
Mots-clés ou Sujets: Crane Charles Richard 1858-1939, Wilson Woodrow 1856-1924, Gouvernement, Histoire, Philanthropie, Politique étrangère, Progressisme, Réforme, Relations internationales, États-Unis
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 oct. 2013 14:22
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:26
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/5526

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...