The adoption and diffusion of biotechnologies in emerging countries : the case of Mexico

Flores Amador, Julieta (2012). « The adoption and diffusion of biotechnologies in emerging countries : the case of Mexico » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en administration.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (20MB)

Résumé

La contribution à la croissance économique en raison des secteurs de haute technologie, a fait que certains pays émergents ont tenté de développer des secteurs basés sur l'innovation et la technologie, incluant la biotechnologie. Cependant, l'adoption et la diffusion des biotechnologies dans ces pays ont rencontré des difficultés de nature institutionnelle et managériale. Malgré ces difficultés, quelques innovations se sont produites, et quelques entreprises ont réussi à incorporer des biotechnologies dans leurs procédés de production. Ce constat nous amène au questionnement suivant : comment les entreprises dans des pays émergents adoptent-elles les biotechnologies modernes? Sur la base de trois approches : management stratégique, grappes de haute technologie, et politiques publiques, je vais me concentrer sur le cas du Mexique pour analyser cette problématique. Cette recherche repose sur différentes sources d'information : des entrevues, deux questionnaires, des bases de données de publications et de brevets, et des rapports officiels et de consultation. Vingt-cinq entrevues face-à-face ont été menées auprès de différents agents participants dans la biotechnologie au centre du pays. Les résultats de cette recherche montrent qu'au Mexique, les entreprises qui utilisent des biotechnologies, spécialement les biotechnologies modernes, sont normalement de moyennes et grandes entreprises bien établies dans leurs marchés. Ces entreprises ont accumulé différentes capacités à travers le temps, circonstance qui leur permet de mieux comprendre les nouvelles technologies pour améliorer leurs produits et procédés, et par conséquence rester sur le marché, leur principal objectif. Ainsi, on peut argumenter que leur modèle d'affaires est de caractère imitatif. Également, ces entreprises ont besoin d'établir des liens avec d'autres agents pour accéder aux nouvelles connaissances. Pour cette raison, elles ont établi des collaborations avec des agents qui peuvent se trouver tant au pays qu'à l'étranger. Pendant la dernière décennie, le gouvernement mexicain a essayé de mettre en place des politiques de technologie et d'innovation, mais le manque de vision à longue haleine et les contraintes budgétaires font que les résultats soient maigres. Donc, les entreprises désirant adopter des biotechnologies au Mexique, font face à des obstacles importants. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : biotechnologie, modèle d'affaire, grappes de haute technologie, politiques de science et technologie, pays émergents, Mexique.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Niosi, JorgeE
Mots-clés ou Sujets: Biotechnologie, Diffusion de l'innovation, Entreprise, Grappe industrielle, Modèle d'entreprise, Politique scientifique et technique, Mexique, Pays émergents
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 janv. 2013 14:24
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/5073

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...