Évaluation du programme Pare-Chocs offert à un sous-groupe d'élèves à risque de décrochage scolaire présentant des symptômes dépressifs

Poirier, Martine (2012). « Évaluation du programme Pare-Chocs offert à un sous-groupe d'élèves à risque de décrochage scolaire présentant des symptômes dépressifs » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (15MB)

Résumé

Guidée par un modèle d'évaluation basé sur la théorie des programmes, cette thèse par insertion d'articles se veut une contribution à l'amélioration des pratiques en matière de prévention du décrochage scolaire et d'évaluation des programmes. La démarche rigoureuse adoptée vise une meilleure compréhension des processus par lesquels les programmes cognitivo-comportementaux (CC) peuvent contribuer à diminuer les symptômes dépressifs et le risque de décrochage scolaire. Le 1er article présente une recension systématique des études évaluatives de programmes de prévention et d'intervention pour la dépression chez les adolescents. Les résultats montrent que les programmes CC contribuent à réduire les symptômes dépressifs. Se distinguant des recensions sur les effets de ces programmes, cet article montre que plusieurs auteurs évaluent des aspects de la fidélité de l'implantation, mais que peu évaluent la relation entre ces variables et les effets du programme. Faisant synthèse des études évaluant la fidélité des programmes et celles portant sur les facteurs qui influencent la qualité de l'implantation de programmes, le 2e article indique que Pare-Chocs a été implanté avec un taux d'adhésion de près de 80 %, une exposition supérieure à l'exposition minimale recommandée et à un taux de participation de 79 % pour les élèves et de 48 % pour les parents. De plus, il illustre que la formation antérieure et au programme, la supervision, le manuel d'intervention et les contraintes de temps influencent la qualité de l'implantation. Dans le 3e article, le modèle de changement du programme, soit le lien entre les variables proximales et distales en intégrant l'effet des variables d'implantation, a été évalué. Pare-Chocs contribue à diminuer les distorsions cognitives et améliorer les stratégies de résolution de problèmes plus significativement chez le groupe de traitement que chez le groupe contrôle. Cet effet est plus important à la relance lorsque les élèves ont davantage été exposés au programme. Les résultats montrent aussi un effet significatif des distorsions cognitives au post-test et à la relance sur les symptômes dépressifs. Cet effet n'est pas observé pour le risque de décrochage. Cette thèse soutient la pertinence et le réalisme d'une approche évaluative basée sur la théorie des programmes qui développe une compréhension plus approfondie des mécanismes de changement et contribue à améliorer les programmes. Au plan de la prévention du décrochage scolaire, cette thèse montre que l'utilisation de programmes adaptés aux caractéristiques des sous-groupes d'élèves constitue une approche prometteuse pour favoriser la persistance des élèves à risque. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Évaluation basée sur la théorie des programmes, dépression, décrochage scolaire, prévention, implantation.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Marcotte, Diane
Mots-clés ou Sujets: Programme Pare-Chocs, Décrochage scolaire, Dépression, Élève du secondaire, Élève à risque, Évaluation, Prévention, Programme d'intervention, Stratégie d'intervention
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 oct. 2012 18:08
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:23
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4931

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...