L'influence longitudinale de la sécurité d'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence sur l'adaptation de l'individu à l'âge adulte = Longitudinal influence of adolescent attachment security towards parents and peers on future adaptation in adulthood

Pascuzzo, Katherine (2012). « L'influence longitudinale de la sécurité d'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence sur l'adaptation de l'individu à l'âge adulte = Longitudinal influence of adolescent attachment security towards parents and peers on future adaptation in adulthood » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

L'objectif général de la présente thèse était d'évaluer le rôle longitudinal de l'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence sur l'adaptation future de l'individu, en ce qui concerne son style d'attachement amoureux adulte, ses stratégies de régulation émotionnelle et son degré global de symptômes psychopathologiques. Plus précisément, le but de la première étude était d'examiner l'influence de la sécurité d'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence sur le développement des styles d'attachement amoureux anxieux et évitant du jeune adulte, ainsi que le rôle médiateur des stratégies de régulation émotionnelle. Dans la deuxième étude, nous avons évalué l'influence de la sécurité d'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence, ainsi que les styles d'attachement amoureux anxieux et évitant du jeune adulte, sur la manifestation de futurs symptômes psychopathologiques à l'âge adulte. Le rôle médiateur des stratégies de régulation émotionnelle a également été évalué. À 14 ans, tous les participants (1er article: n = 56; 2ième article: n = 50) ont complété l'Inventaire de l'Attachement aux Parents et aux Pairs (IPPA; Armsden & Greenberg, 1987). À 22 ans, l'attachement amoureux a été évalué à l'aide du Questionnaire sur les Expériences d'Attachement Amoureux (Brennan, Clark, & Shaver, 1998), et les stratégies de régulation émotionnelle ont été évaluées à l'aide de l'Inventaire de Gestion des Situations Stressantes (Endler & Parker, 1994) et de l'Échelle de l'Expressivité Émotionnelle (Kring, Smith, & Neale, 1994). À 24 ans, les participants ont complété l'Inventaire des Symptômes 90-Révisé (Derogatis, 1983) afin d'évaluer les symptômes psychopathologiques, ainsi que l'Inventaire de Personnalité NEO-Révisé (Costa, & McCrae, 1992) en tant que mesure de névrotisme. Les résultats de la première étude ont démontré que l'insécurité d'attachement envers les parents et les pairs à l'adolescence prédit, 8 ans plus tard, un attachement amoureux plus anxieux, ainsi que des stratégies de régulation émotionnelle davantage centrées sur les émotions. De plus, les résultats ont indiqué une association positive concomitante entre l'attachement amoureux anxieux et les stratégies centrées sur les émotions à l'âge adulte, tandis que l'attachement amoureux évitant était associé à moins d'expressivité émotionnelle et de recherche de soutien social. En lien avec nos hypothèses, les résultats ont également identifié la stratégie de régulation centrée sur les émotions comme étant un médiateur partiel du lien entre l'attachement insécurisant envers les parents à l'adolescence et l'attachement amoureux anxieux à l'âge adulte, ainsi qu'un médiateur complet du lien entre l'attachement insécurisant envers les pairs à l'adolescence et l'attachement anxieux à l'âge adulte. Ces résultats soutiennent les hypothèses de l'étude en démontrant que l'attachement envers les parents à l'adolescence a un effet direct sur les perceptions de l'individu par rapport à ses relations amoureuses en favorisant le développement d'un style d'attachement amoureux plus anxieux. De plus, notre modèle de médiation suggère que l'attachement envers les parents et les stratégies de régulation centrées sur les émotions devraient être des cibles d'intervention pour les couples en détresse, car ils semblent représenter des déterminants importants dans le développement des styles d'attachement amoureux à l'âge adulte. Les résultats de la deuxième étude ont démontré qu'un attachement insécurisant envers les parents à l'adolescence prédit un niveau de symptômes psychopathologiques plus élevé 10 ans plus tard. Cette association a été maintenue même en contrôlant pour l'attachement amoureux anxieux et le névrotisme. Les stratégies de régulation centrées sur les émotions ont aussi été identifiées comme un prédicteur du degré de symptômes psychopathologiques présentés 2 ans plus tard. Ces stratégies agissent également en tant que médiateur complet du lien entre l'attachement amoureux anxieux et les symptômes psychopathologiques. Finalement, les résultats de la deuxième étude montrent que l'attachement envers les pairs à l'adolescence et l'attachement amoureux évitant chez le jeune adulte n'étaient pas liés aux symptômes psychopathologiques à l'âge adulte. Les résultats de cette deuxième étude mettent ainsi en évidence un modèle développemental qui s'étale sur une période de 10 ans, où l'attachement insécurisant envers les parents et les stratégies de régulation émotionnelle centrées sur les émotions favorisent le développement de symptômes psychopathologiques à l'âge adulte. En somme, les résultats de cette thèse montrent qu'un attachement insécurisant à l'adolescence envers les parents et les pairs influence l'adaptation future de l'individu en ce qui concerne sa façon de réguler ses émotions. Toutefois, seul l'attachement insécurisant envers les parents prédit de manière directe l'attachement amoureux anxieux et les symptômes psychopathologiques à l'âge adulte, soulignant l'impact majeur et unique de l'insécurité envers les parents à l'adolescence sur l'adaptation future de l'individu. Ces résultats sont d'autant plus renforcés par le devis longitudinal de la thèse. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : attachement à l'adolescence envers les parents/pairs, attachement amoureux, régulation émotionnelle, psychopathologie

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Sheiner-Moss, Ellen
Mots-clés ou Sujets: Adaptation psychologique, Adolescence, Adolescent, Adulte, Aspect psychologique, Attachement, Émotion, Psychopathologie, Régulation (Psychologie), Relation amoureuse, Relation parent-enfant
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 01 juin 2012 18:27
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4646

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...