Pratiques médiatiques alternatives et espaces publics : le cas du Wapikoni mobile

Serpereau, Antonin (2011). « Pratiques médiatiques alternatives et espaces publics : le cas du Wapikoni mobile » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Cette thèse porte sur les pratiques médiatiques alternatives et leur rapport à la diffusion. De nombreux travaux théoriques proposent en effet de considérer que les processus sociaux et cognitifs qui ont lieu lors de la réalisation de contenus médiatiques alternatifs sont au final plus importants que leur diffusion. Ou, pour reprendre Rafael Roncagliolo, que le « procès » médiatique est plus important que le « produit » (Roncagliolo, 1991), par rapport aux objectifs d'émancipation qui sont au cœur de ces pratiques. Après avoir démontré la prégnance de cette approche dans les travaux théoriques des vingt dernières années, nous soutenons que la diffusion n'est pas aussi absente que supposée, et nous plaidons pour un cadre d'analyse qui la prenne en compte. Le propos de cette thèse est par conséquent de voir comment, dans une pratique médiatique alternative, s'articulent « procès » et « produit », processus de production médiatique et diffusion de contenus. La diffusion est abordée en relation avec l'arène médiatique et aux différentes stratégies qu'il est possible d'envisager pour de petits groupes sociaux. Nous abordons plusieurs enjeux théoriques dans ce travail. D'une part, nous discutons le potentiel émancipateur prêté aux différentes pratiques médiatiques alternatives en remettant en question le fait que le seul « procès » puisse réunir toutes les conditions nécessaires à une réelle praxis, concept qui fait l'objet d'un travail à partir de la théorie de la conscientisation (Freire, 1993,2001; Mayo, 1999; McLaren, 2000). D'autre part, nous discutons abondamment la perspective habermassienne de l'espace public, pour lui préférer la proposition de multiples espaces publics en situation de concurrence (Fraser, 1993,2005; Jameson, 1993; Negt & Kluge, 1988). Le concept de contre-public subalterne (Fraser, 2005) est également particulièrement sollicité, car il permet à notre avis de fournir une grille pertinente en manière de relations stratégiques à l'arène médiatique. Enfin, nous nous appuyons sur le travail de Cornelius Castoriadis, et notamment son concept « d'institution imaginaire instituée » (Castoriadis, 1999), qui nous semble à la fois pertinent par rapport aux considérations entourant la praxis, c'est-à-dire une pratique (en l'occurrence médiatique) qui permet la discussion puis la déconstruction de significations imaginaires instituées, et par rapport à l'analyse de stratégies médiatiques. Pour répondre à ces questions, nous avons abordé le cas du Wapikoni Mobile. Ce projet présente en effet la particularité de mettre l'accent sur un mode de production spécifique, qui permet à de jeunes Autochtones de réaliser des courts-métrages audiovisuels dans le cadre de formations qui se déroulent dans de nombreuses réserves du Québec. Aux côtés de cette activité, qui constitue son cœur de métier, il est également animé par la volonté de modifier les représentations vis-à-vis des Autochtones, et fait un travail conséquent de diffusion des films qu'il produit. Nous avons abordé ce cas à partir de trois échantillons : les diffusions réalisées entre 2004 et 2009, une étude qualitative de deux formations dispensées durant l'été 2009, et une étude d'une sélection de films parmi les plus diffusés par le Wapikoni Mobile. Ce travail nous a permis de développer un cadre d'analyse qui situe le potentiel émancipateur des pratiques médiatiques alternatives dans une praxis où le poids de la diffusion, c'est-à-dire du rapport à l'Autre, est fondamental. C'est en effet dans la réflexion autour de significations imaginaires instituées que les locuteurs veulent aborder que le « procès » médiatique prend réellement son sens en tant que pratique émancipatrice. D'autre part, nous avons proposé un cadre d'analyse des stratégies médiatiques où la place de la surdétermination reste centrale, tant en terme de vecteurs médiatiques que de types de discours possibles, ce qui permet de fournir une alternative aux théories qui critiquent l'usage de la communication dans les affaires publiques. Ce travail permet enfin de situer de manière à notre avis plus juste la portée des pratiques médiatiques alternatives, tantôt trop rapidement condamnées pour leur inefficacité à aboutir au changement social initialement visé, tantôt dotées de trop de pouvoirs dans la redéfinition d'un univers politique essentiellement perçu à travers un prisme symbolique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : médias alternatifs, pratiques médiatiques alternatives, espace public, espaces publics, arène médiatique, contre-public subalterne, praxis, émancipation, conscientisation, signification imaginaire instituée, stratégie médiatique, tactique.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Tremblay, Gaétan
Mots-clés ou Sujets: Médias alternatifs, Praxis, Stratégie, Public, Vie publique, Émancipation, Conscientisation, Wapikoni Mobile
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 mai 2012 13:50
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4558

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...