L'expérience de transition et d'adaptation des étudiantes infirmières en contexte de formation intégrée (continuum de formation DEC/Baccalauréat)

Houle, Dominique (2011). « L'expérience de transition et d'adaptation des étudiantes infirmières en contexte de formation intégrée (continuum de formation DEC/Baccalauréat) » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Au Québec, depuis le début des années quatre-vingts, divers acteurs se sont prononcés pour que la formation infirmière passe du niveau technique au baccalauréat dans le but de consolider la compétence infirmière. En cela, le Québec rejoint la position de la plupart des provinces canadiennes. Pour faciliter l'accès universitaire, un programme de formation intégrée est offert depuis 2001 permettant aux finissantes infirmières des collèges de diplômer au baccalauréat après deux ans d'études. La recension des écrits américains et canadiens nous apprend que la transition d'un niveau de formation à l'autre est difficile. De nombreuses études américaines ont quantifié le phénomène en examinant les fluctuations des taux de transition scolaire ou des moyennes générales. Certaines études canadiennes rapportent l'expérience étudiante dans des programmes conçus en continuité avec l'université. L'expérience étudiante de la transition y est cependant peu abordée. Schlossberg, Waters and Goodman (1995) ont créé un modèle d'adaptation en quatre dimensions faisant référence à la situation de transition, à la personne, au réseau de soutien et enfin aux stratégies d'adaptation. Prenant appui sur ce modèle, notre recherche, de nature qualitative, a pour premier objectif de mieux comprendre l'expérience de transition et d'adaptation vécues par les étudiantes qui passent du DEC en soins infirmiers au baccalauréat en sciences infirmières, en contexte de continuum de formation (formation infirmière intégrée). Comme deuxième objectif, nous visons à cerner les conditions favorables et les défis d'adaptation de ces étudiantes. Des entrevues ont été menées auprès de vingt et une étudiantes en sciences infirmières de première année en formation infirmière intégrée, et ce, dans deux universités québécoises. Des entrevues ont aussi été menées auprès de professeures de première année et de responsables de programme afin de contextualiser la recherche. Ainsi en recueillant des données auprès de ces participantes et en les analysant, selon la méthode d'analyse de Miles & Huberman (2003), il nous a été possible de mieux comprendre la transition scolaire, en tenant compte des enjeux d'adaptation, des défis ainsi que des facteurs favorables à la transition et à l'adaptation universitaires en contexte de formation infirmière intégrée. Nous apprenons que la tâche de transition et d'adaptation des étudiantes peut être tout autant stimulante qu'ardue ou parfois même un peu périlleuse. Nous réalisons que cette tâche en est une de recherche d'équilibre, dans un processus en boucle, s'appuyant sur le déploiement de ressources associées aux quatre facteurs d'adaptation du modèle de Schlossberg et al. (1995), tels que la situation de l'étudiante, le soutien reçu, le soi et ses stratégies de coping. L'équilibre est constamment sollicité durant la transition scolaire entre le DEC et le BAC, tout autant par une triple adaptation (scolaire, milieu de travail et examen de droit de pratique) que par divers événements au quotidien pouvant être mal vécus. Le déséquilibre créé chez l'étudiante peut la conduire à un seuil critique faisant appel à des ressources nouvelles parfois insoupçonnées ou à un appauvrissement de la capacité adaptative. L'interprétation par l'étudiante des situations vécues représente un médiateur crucial en ce qui a trait à la transition et à l'adaptation scolaire. De même, les deux étapes « de séparation et d'errance » associées au modèle d'adaptation, représentent des déterminants particulièrement signifiants dans la recherche d'un nouvel équilibre. En effet, la vulnérabilité associée à l'inconnu peut conduire l'étudiante à des moments de découragement profond tout autant qu'à des moments de création. Ces étapes constituent de véritables défis car elles sont difficiles à prévoir, à reconnaître et deviennent ainsi sources d'incertitude et d'insécurité. Cette thèse fait ressortir les multiples enjeux associés au processus de transition et d'adaptation scolaire universitaire en formation infirmière intégrée. Nous souhaitons que la mise en commun de ces enjeux puisse faciliter la réflexion entre les différents partenaires concernés. Cela pourrait conduire à une expérience scolaire et professionnelle plus sereine de notre future relève infirmière ainsi qu'à un meilleur équilibre entre des besoins multiples, diversifiés et parfois difficilement réconciliables. ______________________________________________________________________________

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Legault, Frédéric
Mots-clés ou Sujets: Formation (Éducation), Infirmière, Programme de formation, Sciences infirmières, Université, Transition, Premier cycle (Université), Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 avr. 2012 18:15
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:21
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4483

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...