La migration internationale et ses effets sur le plan socioculturel sur les communautés d'origine des migrants, en milieu rural : une étude de cas au Salvador

Maltez, Rosa-Amélia (2011). « La migration internationale et ses effets sur le plan socioculturel sur les communautés d'origine des migrants, en milieu rural : une étude de cas au Salvador » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette recherche avait pour objet d'étude la migration, dans le contexte du transnationalisme et de la globalisation, et ses effets sur l'univers socioculturel des membres et des familles d'origine des migrants, en milieu rural, au Salvador. Au Salvador, un groupe social avec des traits identitaires très particuliers, les paysans ou « Campesinos », éprouvent des transformations économiques, sociales et culturelles inédites suite à la migration, notamment vers les États-Unis, de certains de leurs membres. Notre travail de recherche a été une étude dynamique des processus en cours et une tentative de comprendre la manière dont les membres de la communauté d'origine des migrants, de la région rurale du San Alejo, La Union, au Salvador, en tant qu'acteurs sociaux définis par une histoire et par des caractéristiques identitaires particulières, sont affectés par le phénomène de la migration de certains de leurs proches, dans le contexte actuel du transnationalisme et de la globalisation. Nous brossons un portrait de l'évolution sociohistorique des acteurs, autrement dit des Paysans établis en Amérique centrale, au Salvador notamment. Pour ce faire, nous analysons les périodes de la Conquête et du régime colonial, l'Indépendance et le libéralisme, de l'installation américaine, des dictatures militaires et de la lutte armée, et de la pacification. Nous nous penchons sur des théories proposées par des spécialistes des sciences humaines, de la culture et des identités afin d'en tirer des éléments théoriques utiles pour définir la façon dont l'univers socioculturel des paysans se construit. Nous réfléchissons aussi sur des conceptions qui décrivent l'autre catégorie d'acteurs, celle des migrants; nous étudions des concepts qui correspondent à la catégorie de Migrant : émigrant, crossborder et transmigrant, et nous avons également inclus l'État national qui est un acteur important dans le cadre des migrations transnationales. Ces conceptions théoriques nous facilitent grandement la compréhension de la dynamique de la migration transnationale ainsi que ses effets sur sein des membres et des familles d'origine des migrants. Pour analyser le phénomène migratoire, nous utilisons des approches sociologiques qui nous fournissent les éléments nécessaires pour parvenir à la compréhension du phénomène en question. Nous présentons une analyse des migrations contemporaines latino-américaines dans le contexte transnational et de globalisation, et nous réfléchissons également sur les transformations sociales contemporaines dans le cadre des migrations transnationales. Nous exposons un portrait socio-historique des migrations internationales en provenance de l'Amérique centrale, des migrations des Salvadoriens notamment, au cours du XXe siècle. Nous étudions la migration des Salvadoriens vers l'Amérique du Nord, particulièrement vers les États-Unis. Les facteurs de départ ainsi que les formes et les implications de la mobilité des migrants salvadoriens vers les États-Unis, sont également abordés. Nous réfléchissons sur le rôle de l'État salvadorien dans le processus de la migration transnationale de ses citoyens. Nous étudions les migrants salvadoriens aux États-Unis en faisant la lumière sur les caractéristiques sociodémographiques des migrants salvadoriens, ainsi que sur leur insertion économique, et sur leur participation socioculturelle dans leur nouvelle société. Nous réfléchissions sur les liens entre les migrants et leurs proches parents restés au Salvador. Une telle approche nous permet justement de bien situer les auteurs étudiés dans le processus transnational. Nous nous penchons sur des résultats de recherches faites par des spécialistes de la migration des Salvadoriens vers les États-Unis, et sur ses effets au sein de la communauté d'origine des migrants au Salvador. Il faut indiquer que notre analyse s'appuie sur une démarche méthodologique de type qualitatif et inductif basée sur la théorie ancrée, ou « grounded theory » qui permet d'accéder aux représentations sociales, culturelles, identitaires véhiculées dans le discours des personnes interviewées qui participent à notre recherche. Laquelle est une étude de cas auxquels participent trois types d'acteurs, les migrants, les membres de la famille d'origine des migrants, et des membres de la communauté d'origine des migrants sans proches migrants qui composent le groupe contrôle. L'analyse des données tirées du discours des acteurs met en lumière le fait qu'au Salvador, du groupe social ancien caractérisé comme unilingue, les Paysans, certains deviennent des acteurs actifs de la dynamique de la migration, dans un contexte de transnationalisme et de globalisation. Cette démarche a permis de vérifier l'affirmation selon laquelle, dans le contexte actuel de la migration, les membres des familles d'origine des migrants en tant qu'acteurs, et leur famille en tant que groupe organisé, dans des communautés rurales au Salvador, sont affectés dans de leur univers socioculturel. En fait, ceux qui ont des proches parents migrants, et qui en plus reçoivent des transferts financiers, restent en contact permanent avec eux, par l'entremise de divers moyens, et expérimentent plusieurs effets sur le plan socioculturel, des degrés variables. Ces nouveaux traits présents dans l'univers paysan, non seulement semblent servir à enrichir l'univers socioculturel paysan, mais aussi, certains de ces effets se présentent comme des obstacles pour enrichir l'espace social et culturel des acteurs. Car ils paraîtront ouvrir la porte à l'appropriation de nouvelles valeurs, de nouvelles coutumes, de nouvelles formes de consommation, propres à la société de destin des migrants, à la société états-unienne, en particulier. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : El Salvador, San Alejo, migration, transnationale, diaspora, migrants, globalisation, changements, effets, socioculturel, culture, identités, communauté d'origine, paysans, discours.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Armony, Victor
Mots-clés ou Sujets: Agriculteur, Aspect socioculturel, Communauté rurale, Émigrant, Émigration, Immigrant salvadorien, Migration internationale, Mondialisation, Pays d'origine, Relations familiales, Transnationalisme, États-Unis, Salvador
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 29 nov. 2011 21:35
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:20
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4217

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...