Relations familiales et adaptation psychologique des enfants de familles recomposées lesboparentales

Jouvin, Émilie (2011). « Relations familiales et adaptation psychologique des enfants de familles recomposées lesboparentales » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette thèse s'inspire des modèles systémiques et écologiques afin d'évaluer les relations familiales de familles recomposées lesboparentales et leurs liens avec l'adaptation psychologique des enfants. Le premier article compare les relations familiales de 66 familles recomposées lesboparentales et hétéroparentales afin d'évaluer l'impact de l'orientation sexuelle des parents ainsi que du lien biologique ou beau-parental sur la qualité des relations familiales. Des questionnaires et des observations d'interactions familiales triadiques (mère, beau-parent et enfant) et dyadiques (beau-parent et enfant) ont permis d'évaluer les relations mère-enfant, beau-parent-enfant et familiales. Un système de codification des interactions a été créé afin d'évaluer l'implication parentale, la qualité des relations mère-enfant et beau-parent-enfant, les comportements interférents de la mère envers son ou sa conjoint(e) et le degré d'asymétrie dans la famille. Les résultats indiquent qu'indépendamment de l'orientation sexuelle des parents, les mères biologiques sont plus impliquées avec les enfants que les beaux-parents, et leurs relations avec les enfants sont plus positives, chaleureuses mais aussi plus agressives que les relations beaux-parents-enfants. Comparées aux beaux-pères, les belles-mères sont plus positives, plus chaleureuses et moins agressives. Comparés aux couples recomposés hétéroparentaux, les couples recomposées lesboparentaux démontrent de plus hauts niveaux d'équité dans les tâches familiales et d'implication symétrique envers les enfants durant les interactions familiales. Enfin, les différences observées entre les familles lesboparentales et hétéroparentales ne sont pas reliées à des différences d'adaptation chez les enfants. Cet article est actuellement en révision pour le journal Parenting, Science and Practice. Le deuxième article se concentre sur les familles lesboparentales recomposées afin d'évaluer les facteurs spécifiques des relations familiales homoparentales susceptibles d'influencer l'adaptation des jeunes. Pour cela, nous avons évalué les associations entre les relations des parents (mères biologiques, belles-mères et pères biologiques) avec les enfants, d'une part, et l'adaptation psychologique des enfants, d'autre part. Dans un deuxième temps, nous avons évalué si les comportements du père biologique modéraient ces associations. Les résultats montrent qu'un niveau élevé de chaleur des belles-mères envers les enfants est associée à un faible niveau de problèmes d'adaptation. Par contre, ni la qualité des relations mère-enfant ni l'implication des pères biologiques n'est directement reliée aux symptômes des enfants. De même, l'intensité des conflits entre le père et son ex-conjointe n'est pas associée à l'adaptation des enfants. Par contre, des conflits élevés entre le père biologique et la mère biologique diminuent l'effet bénéfique de la qualité de relation mère-enfant sur l'adaptation des enfants. Aussi, un niveau élevé d'hétérosexisme du père est relié à un niveau élevé de problèmes d'adaptation des enfants. De plus, le niveau d'hétérosexisme du père modère l'association entre la qualité de relation belle-mère-enfant et les problèmes d'adaptation des enfants. Cet article est en révision pour le journal Family Relations. En conclusion, nous discutons des implications sociales et familiales des résultats. Des pistes de recherche en lien avec les effets du sexe, de l'orientation sexuelle et du type de lien (biologique ou non) entre les enfants et les adultes qui les élèvent sont explorées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : famille, homoparentalité, mère lesbienne, famille recomposée, relations familiales, belle-mère, enfant, adaptation psychologique, homophobie, conflit.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Julien, Danielle
Mots-clés ou Sujets: Adaptation psychologique, Belle-mère, Conflit interpersonnel, Enfant, Famille, Famille homoparentale, Famille recomposée, Homophobie, Mère lesbienne, Relations familiales
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 28 oct. 2011 19:59
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4147

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...