Communication, politiques publiques et conflits pour les ressources naturelles : l'émergence des discours de paix, en Bolivie entre 1985-2005

Gonzalez, Norma Gladys (2011). « Communication, politiques publiques et conflits pour les ressources naturelles : l'émergence des discours de paix, en Bolivie entre 1985-2005 » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette thèse porte sur les conflits produits par des politiques publiques sur les ressources naturelles et tente d'identifier, au milieu de ces conflits, les discours pouvant amener à des politiques plus progressistes. Elle associe des approches participatives de la communication pour le développement et une théorie des conflits et de la paix à travers l'analyse critique du discours. Cela permet de mieux comprendre les positions de l'État et les voix des diverses communautés, certaines d'entre elles en pleine émergence depuis des siècles d'exclusion du développement, de la politique et de la prise de décision. Le contexte dans lequel les discours ont été produits et diffusés était marqué par la Nouvelle politique économique et par la réaction de la population principalement dans le secteur minier. Les résultats de la recherche montrent que les discours des communautés de nouveaux acteurs (jeunes, femmes, peuples originaires) sont renforcés par les discours techniques. La collaboration entre communautés techniques et communautés populaires entraîne aussi un changement des genres discursifs. Enfin la recherche fait état de l'émergence de nouvelles médiations sur la scène publique. Des réseaux de construction de la paix se forment dans la foulée d'un intérêt accru de la coopération internationale pour les processus de démocratisation. En fait beaucoup des conflits n'étaient que le fruit d'une décompression suite aux régimes dictatoriaux. D'autres conflits étaient davantage l'expression d'une modernisation forcée. Les luttes sanglantes entre ayllus de Laymes y Qaqachaqas montraient par ailleurs que la violence s'adressait non seulement à l'ennemi gouvernemental mais aussi contre des voisins. Les communautés religieuses, les comités de quartier et même les gouvernements municipaux ont fait circuler des appels à la paix et la conciliation. C'est maintenant dans le cadre de ces réseaux de construction de sens (ces médiations sociales) que les discours de paix seraient produits et distribués. La paix demeure néanmoins un signifiant flottant. Les termes qui lui sont habituellement associés (solution des conflits, dialogue, conciliation) sont objet de luttes pour la ré-signification. Et c'est principalement dans la dernière partie de la période étudiée que l'intérêt pour mieux définir la paix se fait explicite. Les images diffusées par la presse durant le conflit pour le gaz ne pouvaient pas être plus puissantes. Les camions-citernes transportant le gaz, escortés par des soldats qui tiraient sur la population, symbolisaient le principal enjeu de la lutte pour ré-signifier la paix en ce qui concerne la gestion des ressources naturelles. Il était clair que la population même terrorisée et endeuillée voulait démontrer sa volonté de survie et de liberté. Mais l'avenir leur paraissait aussi incertain qu'avant le conflit. À la fin de l'épisode, les contradictions de fond étaient encore là « comme un fauve qui attend le moment opportun pour dévorer sa proie » (Navia, 2004:260). Le dialogue dans l'espace encombré (et encombrant) de la rue montrait sa capacité de modifier les rapports entre l'État et le peuple. Mais le peuple étant plutôt une convergence de demandes qu'une entité objective est encore loin de cristalliser une définition consensuelle de la paix. Comme pour le dialogue, que l'on commence à percevoir comme différent selon les communautés que le définissent, la paix demeure à la fois une cause (la défense du patrimoine national), un sentiment d'empathie envers les hommes, les femmes et les enfants qui marchent malgré la fatigue; l'espoir que l'avenir des enfants sera meilleur (Navia, 2004: 271). ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Bolivie, conflit, communication, ressources naturelles, paix, politiques publiques.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Charron, Claude-Yves
Mots-clés ou Sujets: Communication, Médiation, Politique publique, Ressources naturelles, Conflit, Bolivie
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 sept. 2011 13:01
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4033

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...