La persévérance scolaire des adultes (immigrants récents et non immigrants) dans un contexte d'éducation des adultes et de formation continue

Staiculescu, Roxana (2011). « La persévérance scolaire des adultes (immigrants récents et non immigrants) dans un contexte d'éducation des adultes et de formation continue » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Bien que les recherches sur la persévérance scolaire ne cessent de se multiplier, très peu se sont penchées sur la compréhension des difficultés de persévérance des adultes dans un contexte pluriethnique de formation continue, les recherches étant quasiment inexistantes quant aux explications transculturelles de ces difficultés. Pourtant, au Québec, les établissements scolaires ont vu leurs effectifs se « pluriculturaliser » de façon importante et le taux d'abandon d'adultes en formation continue formelle se situe entre un quart et un tiers selon le niveau d'études. En sachant que la formation des adultes représente un enjeu capital pour la société québécoise, la présente recherche a comme but de mettre en lumière les facteurs associés à la persévérance scolaire des adultes en contexte pluriethnique de formation continue. En se basant sur la théorie psychogénétique de l'identité de Bégin et sur une importante recension des écrits scientifiques, nous avons formulé deux hypothèses et trois objectifs de recherche. Les hypothèses stipulent qu'il y a une relation entre l’état de la structure identitaire des adultes en formation continue et leur persévérance dans celle-ci et que cette relation est la même pour les immigrants récents et pour les Canadiens de naissance. Les objectifs, quant à eux, visent la poursuite de la mise à l'épreuve de la théorie de Bégin en examinant si les résultats parcellaires recueillis jusqu'à maintenant concernant la relation entre la structure identitaire et la persévérance scolaire peuvent être élargis à une population adulte en formation continue et en vérifiant la validité de la dimension transculturelle de la théorie de Bégin et de l'instrument de mesure développé à partir de cette théorie (l'épreuve Groupements) en ce qui a trait à l'explication du phénomène à l'étude. Quant au dernier objectif, il consiste en l'élaboration d'un modèle explicatif des difficultés de persévérance des adultes. Pour vérifier les hypothèses de recherche posées et afin d'atteindre les objectifs de recherche fixés, l'épreuve Groupements et un questionnaire ont été administrés à 657 apprenants adultes de cinq collèges publics en formation collégiale technique dont 51,6% immigrants récents et 48,4% Canadiens de naissance, suivis d'une entrevue téléphonique auprès de décrocheurs. Les données recueillies permettent de conclure à la confirmation partielle de la première hypothèse, c'est-à-dire à la présence d'une relation positive et significative entre la structure identitaire et l'intention de persévérance et à l'absence de lien direct entre la structure identitaire et la persévérance comme telle. Cependant, bien que la complexité du phénomène à l'étude dépasse le cadre de cette relation, plusieurs facteurs, dont le statut civil, la nature du passé scolaire, l'âge et le support financier institutionnel s'interposent entre l'intention de poursuite des études et la persévérance réelle et permettent d'expliquer pourquoi certains adultes persévèrent et d'autres pas et comment les adultes assument subjectivement la responsabilisation de soi exprimée dans le choix de formation. Lorsque mis en relation avec ces variables, l'état de la structure identitaire permet de mieux saisir la nature des relations complexes entre les facteurs de persévérance en jeu et de mieux comprendre les logiques de recours au projet d'études et de persévérance des adultes en formation collégiale technique continue. Outre la validation partielle de la première hypothèse et le modèle de persévérance, les résultats confirment la deuxième hypothèse qui stipule qu'à un niveau d'organisation identitaire comparable, les immigrants récents ont autant l'intention de persévérer que les canadiens de naissance. Cette recherche montre donc que c'est une erreur que de prendre en considération les différences culturelles pour expliquer les difficultés de persévérance des immigrants, car les variables qui se sont avérées déterminantes en matière de persévérance scolaire interviennent de la même façon que l'adulte soit immigrant ou pas. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : persévérance scolaire, formation continue, immigrants récents, non immigrants, structure identitaire, transculturel, outil diagnostic, recherche quantitative

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Thibert, Gilles
Mots-clés ou Sujets: Éducation des adultes, Éducation permanente, Persévérance scolaire, Diagnostic, Immigrant, Identité (Psychologie), Recherche quantitative, Société multiethnique, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 06 sept. 2011 13:39
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:19
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/4003

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...