Récupération du quotient intellectuel suite à une lésion cérébrale unilatérale: Effet de l'âge à la lésion, des caractéristiques lésionelles et de la méthodologie

Duval, Julie (2007). « Récupération du quotient intellectuel suite à une lésion cérébrale unilatérale: Effet de l'âge à la lésion, des caractéristiques lésionelles et de la méthodologie » Thèse. Montréal, Québec, Canada, Université du Québec à Montréal, Psychologie, 203 p.

Message informatif

Le document que vous recherchez existe dans une version plus récente. Cliquer ici pour la visualiser

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Suite à une lésion cérébrale, l'enfant récupère-t-il les fonctions intellectuelles de la même façon que l'adulte ? Depuis les travaux de Kennard (1936-1942), la communauté scientifique tend à croire à un principe général de meilleure récupération fonctionnelle chez les enfants. Pourtant, la littérature existante sur l’effet de l’âge à la lésion est inconstante et la réponse à la question posée est compliquée par la qualité des études (grandeur d’échantillon, devis utilisé) ainsi que par les facteurs modérateurs pris en considération (étiologie de la lésion, volume de la lésion, etc.). La présente étude vise à remédier à ces difficultés par l’investigation d'une importante cohorte de plus de 700 cas, autant pédiatriques qu'adultes, présentant une lésion corticale unilatérale, dont l'étiologie neurologique, les complications, la localisation de la lésion (lobaire et latéralité), l'âge à la lésion, l’âge au test et le genre sont connus. Les données recueillies permettent d’étudier la relation entre l'âge et la récupération post-lésionnelle à l’aide des données longitudinales dans un contexte multidimentionnel, mais aussi de comparer les résultats obtenus avec les données longitudinales et transversales. Les résultats confirment que les enfants récupèrent moins bien que les adultes sur les mesures d’intelligence de Wechsler, même lorsque l’on prend en considération les différents facteurs modérateurs. De plus, l’évolution de l’intelligence post-lésionnelle en fonction de l’âge diffère selon le type de QI (QIV versus QIP). Ces résultats ont été obtenus avec les deux méthodologies à l’étude. Ainsi, le pronostic à long terme des enfants ayant subi une lésion cérébrale ne peut être basé sur un principe général voulant qu’ils récupèreront mieux que les adultes. Descripteurs : principe de Kennard, lésion cérébrale, âge, intelligence, Wechsler, longitudinal, transversal, récupération

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: reference: Brain lesions and IQ: Recovery versus decline depends on age of onset Julie Duval, Claude M.J. Braun, Isabelle Montour-Proulx, Sylvie Daigneault, Isabelle Rouleau and Jean Bégin submitted to Journal of Child Neurology
Mots-clés ou Sujets: développement, principe de Kennard, intelligence, lésions cérébrales
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Claude Braun
Date de dépôt: 17 sept. 2007
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:03
Adresse URL : http://archipel.uqam.ca/id/eprint/383

Versions disponibles de ce document

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...